Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Bondoux

Dans une ville où tout a été dévasté, où règne la faim et l’angoisse, il ne subsiste que l’Usine, dernier maillon qui assure la survie des habitants. Bo et Hama se rencontrent à l’Usine ; elle est ouvrière de jour, lui de nuit, sur le même poste. Tous deux s’aiment d’un amour fou. Mais un désastre survient à l’Usine, laissant les hommes dans la misère. Les deux amants doivent alors fuir pour trouver un autre moyen de subsistance. Commence alors pour eux un fabuleux périple initiatique vers des territoires inconnus à la recherche de leur place dans ce monde…

Anne-Laure Bondoux dépeint des décors en ombres chinoises où évoluent des personnalités fortes qui sont chacune en quête de soi. Avec son écriture limpide, elle décrit brillamment des mondes très différents où chacun se construit. Le lecteur suit le périple des personnages et les chemins croisés. Si l’on peut apporter un bémol à ce roman, c’est la tentative de fantastique où l’auteur s’est aventurée : sans originalité, ni intérêt dans la narration, même si elle essaie de rattraper cette tentative à la fin du récit. Le lecteur se régalera tout de même dans cette quête initiatique dense.

Tant que nous sommes vivants
Anne-Laure Bondoux
Gallimard Jeunesse – Septembre 2014
17 €

 

Et on en profite pour une petite sélection Anne-Laure Bondoux :

Capture d’écran 2014-10-13 à 21.06.43

Publicités

Le voyage d’un hamster extraordinaire – Astrid Desbordes et Pauline Martin

Quel délice que les pérégrinations de cet insupportable hamster !

Hamster, plus égocentrique, gourmand, orgueilleux et menteur que jamais, trouve la clairière un peu étroite pour sa majestueuse personne. Ses amis l’agacent : ils ne réalisent pas la chance qu’ils ont de vivre auprès d’un si extraordinaire Hamster. Ses cousins lunaires, eux, chantent ses louanges à travers tout l’univers, et seraient certainement fous de joie qu’il les honore d’une visite. Ainsi démarre le voyage de Hamster et ses acolytes !

Une BD très drôle qui peut aussi être lue à haute voix pour des petits ne sachant pas encore lire.

Le Voyage d

Le voyage d’un hamster extraordinaire
Astrid Desbordes et Pauline Martin
Albin Michel – Sept. 2014
12,90 €

Capture d’écran 2014-09-22 à 23.42.01

Gipsy – Marie-France Chevron et Mathilde Magnan

Des émotions fortes tout en douceur.

Gipsy est une pie.
Pas bien grosse mais rêveuse, drôle et avide de liberté.
Tombée du nid, elle est recueillie par Manu et sa famille nomade.
Ensemble, ils découvrent ce qui les unit : le même amour de la liberté. Chacun n’appartient à personne, mais chacun s’attache à l’autre.

Marie-France Chevron compose un vrai conte initiatique où voyage rime avec liberté.
Grâce à ses dessins délicats et colorés, Mathilde Magnan rend ses personnages tous plus attachants les uns que les autres. On aimerait avoir chaque en très grand format sur nos murs…

ECL-Gipsy

Gipsy
Marie-France Chevron et Mathilde Magnan
Editions Courtes et Longues – Février 2014
22 €

 

Le duo nous avait déjà ébloui magistralement avec Le héron et l’escargot, la fable de La Fontaine.

80e8d-couvheronescargot

Capture d’écran 2014-03-31 à 21.56.00

Bon voyage Bébé ! de Béatrice Alemagna

Un univers plein de bonne humeur pour les tout-petits dans ce premier album de Béatrice Alemagna chez Hélium. Une allégorie sur le coucher à travers un départ en voyage tout en douceur. Voici un joli livre à partager.

Je pars toujours à la même heure.
Le voyage sera long. D’abord, il faut faire sa valise.
Je ne dois pas oublier mon biberon, ni mon doudou…
Ma tétine, bien sûr…
Et mon livre préféré.
Bon voyage bébé !
Béatrice Alemagna
Hélium – octobre 2013
10,90 €
Capture d’écran 2013-10-14 à 21.54.11
J’en profite pour conseiller en vrac d’autres albums superbes de Béatrice Alemagna :
La gigantesque petite chose
201_gigantesque-petite-alemagna-couv.jpg
Omega et l’ourse
18_couvertureomega.jpg
Un lion à Paris
10_couvoknew.jpg
Histoire courte d’une goutte
17_goutecover-h400.jpg

Océano

Capture d’écran 2013-05-06 à 09.52.26

MA-GNI-FI-QUE ! Anouck Boisrobert et Louis Rigaud, duo talentueux du pop-up, nous invitent à monter à bord du voilier l’Océano pour découvrir l’univers marin autour du monde. Chaque page présente ce qu’il y au-dessus et au-dessous de la surface de l’eau et sous l’eau.

Les paysages déroulent : un port bouillonnant d’activité, la banquise et ses icebergs, la rencontre avec des baleines, une tempête et enfin un lagon de rêve. Les auteurs ont cette manière incroyable de nous entraîner dans un monde enchanteur tout en faisant prendre conscience au lecteur de la fragilité de cette beauté. Ils commencent à s’inscrire dans une démarche écologique pour les petits ! Les couleurs sont tendres et puissantes, les illustrations contemporaines. Le texte pose brièvement le situation pour nous laisser aller dans le décor de papier. Nous retrouvons ici la démarche que les auteurs avaient eue dans Popville et La forêt du paresseux.

OcéanoOcéano
Anouck Boisrobert et Louis Rigaud
Editions Hélium – avril 2013
15,90 €

Dans la forêt du paresseux - Editions Hélium

Good bye Berlin !

Goodbye Berlin est un roman surprenant dans lequel on n’est pas sûr de bien rentrer, mais qui très vite vous prend pour ne pas vous lâcher. Il est rédigé tel un road-movie qui retrace l’épopée rocambolesque de deux ados un peu losers : Maik Klingenberg et Andrej Tschichatschow (surnommé Tschick).

Maik, 14 ans, est un adolescent du genre « invisible », qui vit en solitaire dans une belle villa bourgeoise de Berlin en pleine déliquescence, entre un père très occupé par sa secrétaire, et une mère alcoolique qui enchaîne les cures de désintoxication.
Tschick vient d’arriver dans sa classe. Il est immigré russe, pas bavard et un peu alcoolique.
Maik et Tschick sont opposés en tout et ont pourtant deux points communs : ils ne sont pas invités à la fête que donne la belle Tatiana, dont Maik est amoureux, et sont livrés à eux-mêmes pour ces longues vacances qui commencent. Tschick débarque alors chez Maik dans une vieille Lada « empruntée » et l’entraîne dans une épopée en direction de la Valachie, où vit le grand-père de Tschick.
Voilà donc les deux garçons partis en vadrouille, dans une voiture pleine de boîtes de conserve (sans ouvre-boîte) et d’objets inutiles, se dirigeant vers l’est au jugé. Les deux compagnons vont vivre une succession d’aventures et de rencontres plus étonnantes les unes que les autres : personnages atypiques, courses poursuites et tonneaux en montagne, hôpital, police, un ancien nazi, une fille des décharges déjantée…

Cet excellent roman, à l’écriture énergique et l’humour grinçant, est plein de faux rythmes volontaires. Les actions détonantes se succèdent mais elles restent toujours secondaires. La lecture procure un sentiment de jubilation et de bien être à travers des situations pourtant bien inconfortables. L’amitié et les rencontres que vont faire Maik et Tschick sont l’essence même du roman. Toutes leurs épreuves ne sont là que pour renforcer l’amitié naissante des deux ados plus déjantés l’un que l’autre.

Une petite bombe tonique pour un beau moment de lecture estivale !

Good Bye Berlin

Wolfgang Herrndorf

Editions Thierry Magnier, mai 2012