Un voyage en mer – Gérard Lo Monaco

Magnifique voyage en mer sur des bateaux de légende à travers les quatre coins du monde. On suit un petit bateau contre vents et marées qui croisera un bateau-pilote, une caravelle, un transatlantique…

Gérard Lo Monaco nous offre encore un travail remarquable de précision et de surprises. Il subjugue son public avec ce voyage en pop-up.

Un voyage en mer
Gérard Lo Monaco
Hélium – Octobre 2016
24,90 €
9782330065546

un-voyage-en-mer-gerard-lo-monaco

Publicités

Sally Jones – Jakob Wegelius

Sally Jones est une gorille et elle n’a qu’un nom, Sally Jones. Personne ne l’appelle Sally. Elle est un singe anthropoïde qui a appris la manière dont les hommes réfléchissent, elle comprend ce qu’ils disent. Elle a été initiée à lire, écrire, voler, trahir… Elle est le compagnon d’Henri Koskela qu’elle surnomme le Chef. Ils naviguent ensemble sur le Hudson sur lequel elle est la mécanicienne. Tout était parfait, jusqu’au jour où, en rade à Lisbonne, ils rencontrent Alphonse Morro. Sally Jones et le Chef se retrouvent embarqués dans une sale affaire où Koskela se fera accuser de meurtre et emprisonner. Commence alors l’enquête de Sally Jones, qui l’entraînera du quartier d’Afalma aux lointaines contrées de l’Inde, afin de prouver l’innocence du Chef.

Voici un grand roman d’aventure, plein de rebondissements et d’émotions, de ceux que le lecteur ne peut pas lâcher. Il sera séduit par la douce chanteuse de fado Ana et par le luthier signore Fidardo, voyagera jusqu’au palais du maharadja de Bhapur, se méfiera des yeux glacials du commissaire Garreta. Tout est soigné dans ce livre de plus de 500 pages, l’intrigue digne de la reine des romans policiers, les illustrations qui ne sont pas sans rappeler l’univers d’Anthony Browne, ou encore la traduction par des expertes en suédois et en français. Il est de ces textes qui touchent tous les lecteurs, tels que Tobie Lolness ou Méto. Un roman à glisser d’urgence entre toutes les mains.

Sally Jones - Jakob Wegelius - Th Magnier

Sally Jones
Jakob Wegelius
Traduction : Agneta Segol et Marianne – Segol-Samoy
Ed. Thierry Magnier – Juin 2016
16,90 €
978236479139

Enregistrer

Critique du club lecteurs : La Rivière à l’envers, Jean-Claude Mourlevat.

Le mois d’avril a vu arriver une nouvelle lectrice, la jeune Ambre, dans notre club ; bienvenue à elle ! Je vous invite à la découvrir via sa critique de La Rivière à l’envers de Jean-Claude Mourlevat.

« La Rivière à l’envers est un conte initiatique en deux tomes, où l’on observe l’évolution de Tomek (tome 1) et d’Hannah (tome 2). Tout au long de l’histoire, les deux héros vont apprendre à se connaître -mutuellement et individuellement- pour ressortir grandis de leur(s) aventure(s). Ce conte nous plonge dans le merveilleux, sans aucun repère spatio-temporel.

Dans le premier tome de La Rivière à l’envers, nous suivons donc Tomek. Ce jeune garçon est épicier. Il mène une vie paisible, mais, peu à peu, l’ennui le gagne. Un soir, une jeune fille d’une beauté incomparable vient dans sa boutique et lui parle d’une rivière qui coule à l’envers ; la rivière Qjar, celle qui rend immortel quiconque la boit. Après son départ, le garçon ne cesse de penser à celle qu’il appellera « la fille au sucre d’orge ». Il décide de partir à sa recherche, et donc à la recherche de la rivière, puisque telle était sa destination. Il va faire de nombreuses rencontres -les parfumeurs, Marie, l’île inexistante,..- et devra faire de nombreux choix, mais atteindra-t-il son but ?…

Ce livre est réellement très beau. J’ai aimé la façon qu’a l’auteur de nous transmettre les émotions de ses personnages. J’étais plongée dans l’histoire… Au fil des pages, on apprend peu à peu à connaître le héros, à comprendre son ressenti, et à partager sa vision du monde. »

Je rajouterai aux propos d’Ambre que la plume de Jean-Claude Mourlevat est un délice. A la fois fragile et poétique, elle a sur vous l’effet d’une langue magique ; elle sait rendre la lumière plus étincelante et la vie plus intense. Un chef-d’œuvre de la littérature, tous genres et âges confondus, et une poésie de la simplicité et de la douceur qui n’est pas sans rappeler celle de Christian Bobin*.

*auteur, poète et diariste français tout bonnement merveilleux, dont les écrits les plus fameux sont La Petite Robe de fête, Le Très Bas, ou encore La plus que vive.

La rivière à l'envers - Mourlevat

La rivière à l’envers. Tome T1
Jean-Claude Mourlevat
Pocket jeunesse – octobre 2009 (pour la dernière édition)
5,95 €

 

Le fils de l’ombre et de l’oiseau

Elie et Elias sont à la Puerta, grand sud du Chili, en 1916 et s’apprêtent à tuer un homme pour la première fois. Cet homme est le célèbre Butch Cassidy. Il dort au bout de leur fusil. Elie a une nuit entière pour raconter pourquoi il veut tuer Butch Cassidy…

Tout commence sur l’île de Pâques en 1801, avec la naissance de Poki, l’arrière-grand-mère d’Elie et Elias, qui depuis toujours préfère les oiseaux à ses semblables. Sa première ambition est même de devenir l’homme-oiseau. La seconde est de retrouver la forêt disparue. Ses deux ambitions entraînent les personnages, notamment son fils Pawel, dans un voyage qui s’étend sur quatre générations de l’île de Pâques à Valparaiso en passant par le fleuve Amazone et Buenos Aires.

Avec une plume toujours magnifique, Alex Cousseau embarque à nouveau son lecteur dans une épopée qui traverse un siècle et un continent. On retrouve l’atmosphère et le périple parcouru par Antoine Anacharsis dans le précédent roman de l’auteur. Entre fable et roman d’aventure, Le fils de l’ombre et de l’oiseau offre une riche traversée de l’Amérique du Sud du 19ème avec ses luttes, comme la révolution bolivienne, et ses grandes découvertes, telle que l’aviation… Chaque décor est planté, les paysages s’offrent de manière explicite au lecteur. Les personnages ont des personnalités très fortes et forcément ambigües. On plonge dans une grande fresque familiale avec de très courts chapitres (que l’on enchaîne du coup sans s’arrêter…). L’écriture dense et documentée d’Alex Cousseau nous fait ici toucher de près au rêve.

Un grand bonheur de lecture qui aurait pu sortir dans une collection adulte du Rouergue.

Merci à Alex Cousseau pour ce moment intense de lecture et au Rouergue de nous le faire partager !

Le fils de l'ombre et de l'oiseau - Alex Cousseau

Le fils de l’ombre et de l’oiseau
Alex Cousseau
Le Rouergue, coll. Doado – Janvier 2016
14,90 €

Alex Cousseau commence à nous habituer à ses cartes…

Le fils de l'ombre et de l'oiseau - 1ère carte

Le fils de l'ombre et de l'oiseau

Paloma et le vaste monde, Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante.

Paloma vit avec ses deux sœurs et sa mère dans un petit appartement, rue du Capitole. Si le père ne vit pas avec elles, c’est parce qu’il a disparu au cours d’une tempête au-dessus du triangle des Bermudes. Il était pilote d’avion et voyageait sans cesse. Depuis sa disparition, plus personne ne va plus nulle part. Le bout de la rue du Capitole, c’est déjà le bout du monde. Mais Paloma aimerait aller plus loin ; elle aimerait pouvoir s’envoler, comme un oiseau, comme son père avant elle, et visiter , découvrir, s’aventurer. Mais la peur et la douleur figent les êtres et les rendent fragiles. La mère de Paloma comprendra-t-elle que le cloisonnement, c’est la vie entre parenthèse ?…

Cet album est une pure merveille, ce qui transparaît dès les regards intenses de la couverture. Les illustrations de Jeanne Detallante, si intimement liées à l’univers quasi mystique et flamboyant que l’on connaît de Véronique Ovaldé, sont une invitation au(x) voyage(s), une délicieuse perte de repères dans une odyssée fantasmagorique. Juste splendide.

Paloma et le vaste monde - Ovaldé & Detallante

Paloma et le vaste monde
Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante
Actes Sud Junior – Octobre 2015
16 €

Paloma et le vaste monde - Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante

Mégalopole – Cléa Dieudonné

Un petit bijou pour rêver dans un univers féérique. La Mégalopole offre une présentation particulièrement originale pour cette histoire qui se déroule à la verticale sur plus de 3 mètres de hauteur.

Tout commence avec une petite soucoupe volante qui va atterrir sur la Mégalopole. Les habitants de la cité, très heureux d’accueillir le visiteur, vont démarrer la visite des quartiers dans une ambiance de fête.

Les illustrations hautes en couleur sont foisonnantes avec une foultitude de petits détails. Cléa Dieudonné offre une ville fabuleuse avec des jardins resplendissants et des palais fastueux. Elle s’amuse avec des architectures très variées et inattendues. Une découverte exaltante à chaque page déroulée qui invite le lecteur à s’évader. On aime, on aime arriver dans le ciel, se promener, jouer à cache-cache jusque dans les souterrains !

Gros clin d’œil à l’Agrume qui se régale de nous offrir à chaque fois de belles surprises toujours innovantes !

La Mégalopole - Cléa Dieudonné - L'Agrume

LA Mégalopole - Cléa Dieudonné - L'Agrume

La Mégalopole - Cléa Dieudonné - l'Agrume

 

Mégalopole
Cléa Dieudonné
Editions de l’Agrume – Mai 2015
16 €

Quel bonheur de pouvoir afficher la Mégalopole en vitrine ! Merci Chloé…

Vitrine MegalopoleVitrine Megalopole Vitrine Mégalopole de Cléa Dieudonné à l'Agrume chez Tire-Lire

Les jumeaux de l’île rouge – Brigitte Peskin

Voici un livre où la limite entre le témoignage et la fiction est assez floue. En effet, l’accent de vérité est très fort dans ce récit présenté tel une compilation de mails, journal intime, échanges entre les différents personnages de l’intrigue.

On suit Cléa et Brice, des jumeaux d’origine malgache adoptés par des parents français. Cléa, dans son mal-être adolescent, se pose de nombreuses questions sur ses origines. Les parents offrent à leurs enfants un voyage à Madagascar, dans la famille de la marraine d’un des jumeaux qui a les a suivis dans leur petite enfance à l’orphelinat. A travers cette quête sur leurs origines, le lecteur découvre un pays gigantesque où les croyances et coutumes dictent la vie des habitants. L’intrigue est pleine de rebondissements et tient bien son lecteur aguerri en haleine.

Les jumeaux de l’île Rouge
Brigitte Peskine
Bayard, coll. Millézime – Septembre 2014
11,50 €

Capture d’écran 2014-11-16 à 22.03.22