Aurélien Debat – Dans la ville avec ses jouets chez Moulin Roty

On craque pour l’univers urbain au look vintage et graphique du talentueux Aurélien Debat. Et on soutient évidemment très haut le travail de Moulin Roty qui met à l’honneur des illustrateurs de jeunesse avec des jouets d’une très belle qualité.

Des engins, des voitures, architecture, une ville… de quoi laisser aller sa créativité et bien s’amuser !

On vous fait partager notre coup de cœur pour ces magnifiques jouets en bois et tampons. Ou comment introduire l’art dans les jeux de nos enfants…

Venez à la librairie, on vous montre tout !

http://www.moulinroty.com/fr/collection/dans-la-ville/

Enregistrer

Publicités

La ville – Ingela Arrhenius

On avait aimé Animaux, on va adorer La ville ! Un très grand imagier de la talentueuse Ingela Arrhenius avec son dessin remarquable entre tous. Elle nous balade ici dans un univers urbain intemporel, depuis la gare ou l’aéroport, en passant par le marché ou encore le cinéma. Un livre à admirer, exposer, encore et encore au fil des pages.

la ville - ingela arrhenius

La ville
Ingela Arrhenius
Marcel & Joachim – Octobre 2016
24 €
9791092304244

9791092304244_PT11.jpg

9791092304244_PT07.jpg

9791092304244_PT10.jpg

Léo le fantôme – Mac Barnett et Christian Robinson

Pendant des années, Léo le fantôme a vécu tranquillement tout seul dans une maison. Un jour où une famille est venue s’y installer. Léo était tout heureux et pensait bien les accueillir, mais il n’a réussi qu’à les effrayer… Ils ont tout fait pour exorciser cette maison hantée. Léo qui n’a été qu’un fantôme de maison tout sa vie s’en est allé trouver refuge dans la ville voisine. Léo s’attriste dans la solitude urbaine. Après un temps d’errance, il rencontre Jeanne qui vivait avec ses amis imaginaires…

Une jolie histoire pour se faire peur sans se faire peur ! Le rétro des illustrations à la palette de couleurs restreinte installe ce livre dans un univers intemporel. Un livre à lire et à relire pour essayer de savoir comment Jeanne réussit à voir Léo ; grâce à son imagination ? Léo le fantôme est rassurant sur les mondes imaginaires que peuvent se créer les enfants. Un boooouh de tendresse !

Léo le fantôme - Mac Barnett et Christian RobinsonLéo le fantôme
Mac Barnett et Christian Robinson
Hélium – Février 2016
14,90 €

Léo le fantôme - Mac Barnett et Christian Robinson 1 Léo le fantôme - Mac Barnett et Christian Robinson 2

Léo le fantôme

Tu grimpes drôlement bien aux arbres – S. Härri & C. Pieropan

Il s’agit ici de déménagement et, pour une fois, ce n’est pas celui d’un tout-petit…

« Ça a commencé comme ça. Un soir, son père est rentré tout content. Il a annoncé qu’il avait trouvé du travail en ville, un bon travail. Benjamin n’a pas tout de suite compris. » (…)
Dans cet album il est question d’un enfant qui passe de la vie à la campagne, à la vie en ville. Benjamin doit soudain tout quitter : ses amis, ses voisins, son cerisier dans le jardin. Le déménagement s’impose (mais comment tout faire tenir dans un carton?), ainsi que la nouvelle manière d’habiter en ville, qui est toute à découvrir, du haut de sa nouvelle fenêtre: la grande place, le paysage urbain, le grouillement des petits humains qui vivent là-dessous…
Ce n’est qu’après un bon moment, pendant lequel tout lui semble inacceptable, moche et malodorant, et grâce à une rencontre  providentielle, que Benjamin se décide enfin à sortir et à se lancer dans sa « nouvelle vie » d’enfant citadin…

Les illustrations en gravure à l’eau-forte coloriée à l’aquarelle de l’italienne Cristina Pieropan sont superbes, pleines de détails et de mélancolie. Elles traduisent les émotions du très beau texte de Silvia Härri qui signe son premier livre de jeunesse. Un livre plein de questionnements.

Tu grimpes drôlement bien aux arbres - Silvia Härri et Cristina Pieropan

Tu grimpes drôlement bien aux arbres
Silvia Härri et Cristina Pieropan
Notari – Avril 2015
19 €

Tu grimpes drôlement bien aux arbres - Silvia Härri et Cristina Pieropan

Tu grimpes drôlement bien aux arbres - Silvia Härri et Cristina Pieropan

Tu grimpes drôlement bien aux arbres - Silvia Härri et Cristina Pieropan

Mégalopole – Cléa Dieudonné

Un petit bijou pour rêver dans un univers féérique. La Mégalopole offre une présentation particulièrement originale pour cette histoire qui se déroule à la verticale sur plus de 3 mètres de hauteur.

Tout commence avec une petite soucoupe volante qui va atterrir sur la Mégalopole. Les habitants de la cité, très heureux d’accueillir le visiteur, vont démarrer la visite des quartiers dans une ambiance de fête.

Les illustrations hautes en couleur sont foisonnantes avec une foultitude de petits détails. Cléa Dieudonné offre une ville fabuleuse avec des jardins resplendissants et des palais fastueux. Elle s’amuse avec des architectures très variées et inattendues. Une découverte exaltante à chaque page déroulée qui invite le lecteur à s’évader. On aime, on aime arriver dans le ciel, se promener, jouer à cache-cache jusque dans les souterrains !

Gros clin d’œil à l’Agrume qui se régale de nous offrir à chaque fois de belles surprises toujours innovantes !

La Mégalopole - Cléa Dieudonné - L'Agrume

LA Mégalopole - Cléa Dieudonné - L'Agrume

La Mégalopole - Cléa Dieudonné - l'Agrume

 

Mégalopole
Cléa Dieudonné
Editions de l’Agrume – Mai 2015
16 €

Quel bonheur de pouvoir afficher la Mégalopole en vitrine ! Merci Chloé…

Vitrine MegalopoleVitrine Megalopole Vitrine Mégalopole de Cléa Dieudonné à l'Agrume chez Tire-Lire

Et toute la ville s’éveille

« Quand la ville s’éveille, elle étire ses grands bras de fer. Ses feux tricolores la font parfois rougir. » Un joli album inattendu pour illustrer la ville et ses activités à travers la journée et les saisons auprès des petits.

Le texte est rythmé tel les bruits de la ville, on se laisse emporter par le phrasé poétique. La ville est personnifiée à travers un « elle » qui lui permet d’écouter, de soupirer, de se gonfler de joie quand le soleil est là… Les illustrations sont pleines de créativité et de couleurs, elles sont très graphiques et prennent toute la place.

La fin est très juste : « Elle danse, danse, danse, et jamais ne s’éteint… »

Et Toute La Ville S'Eveille

Et toute la ville s’éveille
Laurie Cohen et Marjorie Béal
Balivernes Editions – juin 2013
14 €

9782350670843_EtTouteLaVilleSEveille7

9782350670843_EtTouteLaVilleSEveille11

Capture d’écran 2013-06-23 à 20.41.22

La petite fille en rouge de Roberto Innocenti

Dans ce détournement du Petit chaperon rouge, la forêt est de béton et de briques, le bois est un centre commercial. Sophia va rendre visite à sa grand-mère de l’autre côté de la forêt. En chemin, elle s’arrête devant une vitrine, éblouie. Mais quand elle ressort, elle est perdue et ne sait plus où aller. La petite fille est alors aidée par un chasseur chevauchant une moto noire. Se croyant sauvée d’un gang, Sophia lui confie ses intentions d’aller chez sa grand-mère. Sur la voie rapide, le chasseur laisse Sophia au milieu de la route, prétextant un rendez-vous urgent. Il arrivera le premier chez la mère-grand…

Derrière une plume candide et plutôt conventionnelle, le conte s’épanouit dans un univers urbain au travers d’illustrations hyper-réalistes pleines de détails.Le lecteur reviendra longuement sur chaque page pour y fouiller de nombreuses références.

Cette version crue impose au lecteur une réalité sans rêve. On peut s’attarder sur les métaphores : les figures animales comme les chacals de la rue et du loup, la ville est tout aussi impressionnante que la forêt. Il y a ici une dimension angoissante qui évoque les enlèvements, les pédophiles, assassins et tout ce qui peut nuire à l’enfance. La fin alternative entre Perrault et Grimm permet de sortir du malaise dans lequel le lecteur est plongé. Un livre remarquable pour public averti. La petite fille en rouge
Texte : Aaron Frisch
Histoire et illustrations : Roberto Innocenti
Gallimard jeunesse – mars 2013
13,90 €

Capture d’écran 2013-05-13 à 09.11.35