La Belle et le fuseau, Neil Gaiman et Chris Riddell.

L’histoire de deux femmes de légendes devenant maîtresses de leur vie, voilà ce que nous proposent de lire Neil Gaiman et Chris Riddell dans leur ouvrage La Belle et le fuseau. Une réécriture qui dépoussière les contes classiques et balaie les stéréotypes sur les princesses et donc, par extension, sur les femmes où une sorte de Blanche-Neige rencontre une presque Belle au bois dormant.

Une reine, dont les cheveux sont plus noirs que l’ébène, les lèvres aussi rouges que le sang, et la peau, blanche comme neige doit bientôt se marier. L’idée ne la ravit pas ; après avoir dormi d’un sommeil magique pendant un an, voilà qu’elle devrait épouser un homme qu’elle ne connaît quasiment pas… A ses yeux, ce mariage représente la mort de sa propre volonté et de sa vie telle qu’elle aimerait la mener. Mais un événement va venir interrompre sa réflexion. Trois de ses amis nains viennent la prévenir que de l’autre côté des montagnes infranchissables, un mal se répand de plus en plus vite. Un sommeil magique et éternel est en train de toucher tout le monde, et rien n’indique que le maléfice s’arrêtera aux frontières naturelles, épargnant ainsi le royaume de la reine. Une seule solution pour que tout cela prenne fin ; aller réveiller d’un baiser la princesse ensorcelée qui dort depuis quasiment cent ans dans son château, gardée par une armée de ronces. La reine, dans une sorte de fuite en avant, décide de relever le défi. Parviendra-t-elle à sauver son royaume, mais aussi à se sauver elle-même ? A moins que la princesse endormie soit elle-même capable de faire ses propres choix…

Neil Gaiman et Chris Riddell ont cherché à conjurer le sort de toutes ces pauvres Ophélie de contes de fées ; ces bien passives princesses qui, sans leurs princes, ne sont rien ni personne. Une revanche bien sentie qui invite le lecteur à reconsidérer les rôles des princesses (et notamment de Blanche-Neige et de la Belle au bois dormant) dont les contes sont pourtant éponymes. En effet, pourquoi ne sont-elles pas héroïnes et moteurs de leur propre histoire ?… Un album faisant naître une réflexion sur le rôle des femmes dans nos sociétés occidentales, et tout ça, avec le talent que l’on connaît de Gaiman et Riddell… On en redemande !

La belle et le fuseau Neil Gaiman Chris Riddell

La belle et le fuseau
Neil Gaiman et Chris Riddell
Albin Michel – Octobre 2015
19 €

La-belle-et-le-fuseau-1 La-belle-et-le-fuseau-3 La-belle-et-le-fuseau-4

La belle et le fuseau

Publicités

Charles, Amoureux d’une princesse – Alex Cousseau et Philippe-Henri Turin

Charles, le plus atypique et le plus charmant des dragons, est de retour ! Toujours aussi poète et rêveur, le voilà arrivé sur un véritable champ de ruine où règne une terrible et destructrice dragonne ; Cornélia. Tous deux, après une rude rencontre, finissent par partir ensemble à la recherche d’une princesse pour Charles. Mais à quoi ressemble une princesse ? Sont-elles toujours comme on nous le dit dans les contes de fées ? Et finalement, Charles ne l’aurait-il pas déjà trouvé ?…

Cette nouvelle aventure de Charles est une jolie réflexion sur les apparences et sur l’amour. Une histoire attendrissante qui rend, décidément, ce petit dragon toujours plus attachant ! On aime toujours les gros plans dans les illustrations de Philippe-Henri Turin et les rimes tendres et pleines d’humour d’Alex Cousseau.

Charles Amoureux d'une princesse

Charles Amoureux d’une princesse
Alex Cousseau et Philippe-Henri Turin
Ed. Seuil Jeunesse – Octobre 2015
19,90 €

Charles Amoureux d'une princesse - Alex Cousseau et Philippe-Henri Turin

Et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore Charles, petit rappel des 2 aventures précédentes :

Charles à l'école des dragons

Charles Prisonnier du Cyclope

Le pire des chevaliers – Anna Kemp et Sara Ogilvie

Il était une fois Riquiqui, petit crapaud, qui rêvait de quitter son triste sort pour devenir chevalier ! Il découvre sa destinée en lisant un conte dans lequel la grenouille se transforme en preux chevalier avec le baiser d’une princesse. Ni une, ni deux, Riquiqui part en quête de sa belle. Après moult péripéties, il croise enfin la route d’une princesse qui boit le thé avec un dragon, mais qui n’a pas besoin d’être protégée… Riquiqui est désabusé, mais…

Une histoire hilarante, en vers s’il vous plaît, où notre grenouille avec ses petits défauts fait preuve de persévérance pour atteindre son ambition. Un bel encouragement pour nos jeunes lecteurs.

Le pire des chevaliers - Anna Kemp et Sara Ogilvie

Le pire de chevaliers
Anna Kemp et Sara Ogilvie
Editions Milan – Juin 2015
11,90 €

Le pire des chevaliers - Anna Kemp et Sara Ogilvie

Le pire des chevaliers - Anna Kemp et Sara Ogilvie

Et on en profite pour relire « La pire des princesses » !

Jolies, douces et fragiles, les princesses : quel ennui ! Mais qu’ont-elles donc toutes à vouloir être parfaites ? Bijoux brillants, eaux de toilette et robes de bal : aux oubliettes ! Zélie ne rêve que d’aventures, de batailles, de dragons, d’armures… Le prince charmant n’a quà bien se tenir, car cette princesse est vraiment la pire !

Le pire des princesses - Anna Kemp et Sara Ogilvie