Petit Fantôme – Charline Giquel

Quand un petit fantôme, qui n’a pas encore appris à faire peur, désobéit à ses parents, il peut changer totalement sa destinée… et inverser les rôles… En effet, alors que Petit Fantôme n’a pas le droit de descendre dans les étages inférieurs de la maison où il habite avec ses parents, il profite d’une soirée sans eux pour aller explorer ce terrain interdit. Dans un vacarme infernal, il attire l’attention d’une petite fille qui lui expliquera comment dompter sa maladresse et faire peur aux humains. Se tisse alors une histoire d’amitié inattendue.

Le plus remarquable dans cette histoire de fantômes est que l’on ne voit pas les fantômes… au début. C’est en penchant le livre à la lumière que se dévoile l’image au vernis sélectif et qu’apparaissent les protagonistes. Une technique inédite imaginée par Charline Giquel. Les éditions de l’Agrume, toujours au cœur de l’innovation éditoriale, ont su fabriquer ce livre incroyable.

Un album surprenant et plein de candeur à découvrir sous une lampe de chevet et sans bruit… Même pas peur !

Exposition des originaux de Petit Fantôme et rencontre avec Charline Giquel et sa technique, Samedi 10 Novembre à 17h30 chez Tire-Lire.

Petit Fantôme

Charline Giquel
Editions de l’Agrume
Mai 2018 – 14 €
9791090743731

 

Publicités

Sang-de-lune – Charlotte Bousquet.

Et encore un coup de cœur (et un estomac noué !…) pour Charlotte Bousquet et son style incisif, sans concession, parfois brutal mais toujours sensible… à l’image de son regard sur l’humanité.

La cité d’Alta, quelque part sous terre. Une société austère, strictement régie par « le Conseil des 7 », où les femmes, dites sang-de-lune, doivent une soumission totale aux fils-du-soleil, les hommes. La raison : un texte sacré expliquant le pêché d’orgueil des femmes, ayant mené l’humanité à une vie de souffrances, loin du Père – le soleil. Sujettes aux ténèbres à cause de leur faiblesse de constitution et leurs vices naturels, une désobéissance de la part d’une sang-de-lune doit être fermement punie et peut entraîner incarcération, exil dans les Régions libres – où aucune lumière ne vient déranger les ténèbres… – ou, en châtiment ultime, lapidation.

Les femmes vivent dans la terreur, mais toutes s’y sont résignées. L’idée même d’une rébellion serait la preuve que les ténèbres se seraient insinuées en elles… La brutalité des hommes semble donc normale, ou tout du moins salutaire…

C’est dans ce monde que Gia vit. Elle accepte sa condition sans se poser de question, même si parfois la cruauté masculine lui semble injuste et démesurée. Cela étant, elle est prête à tout pour éviter que sa petite sœur ne subisse une quelconque brimade. Arienn ; si vive, si gaie, si curieuse… Gia a parfois peur pour elle. Pourquoi faut-il qu’elle pose tant de questions, qu’elle refuse parfois ce qu’on lui ordonne… Et si le Conseil des 7 envisageait ces traits de caractères comme la preuve que l’obscurité a commencé à pervertir son âme ?… Cette idée lui est insupportable. Elle ne les laissera pas faire. Et s’il le faut, elles s’enfuiront ensemble, iront se cacher dans les ténèbres des Régions libres.

Ces craintes, doublées d’éléments plus menaçants encore, pousseront les deux jeunes filles à se jeter dans la gueule de l’obscurité, où vivent les hordes sauvages d’hommes et les monstres que l’on dit faits de la même matière que le néant…

Ce roman – une dystopie féroce et sans compromis – est un rappel brutal de sociétés contemporaines à la nôtre, où les femmes et leurs droits sont complètement bafoués. C’est également un renvoi à la cupidité de l’Homme, à son désir de pouvoir(s), et cela même aux dépend de sa propre espèce et de son environnement. Enfin, c’est aussi un signal d’alarme pour que nous ôtions nos œillères et commencions à nous battre et faire entendre nos voix contre les injustices révoltantes qui nous entourent.

Un roman fort. Une claque mémorable… Mille mercis à Charlotte Bousquet de nous bousculer comme elle le fait.

Sang-de-lune

Charlotte Bousquet

Gulf Stream – Août 2016

9782354884161
17 €

Les nuits de Lison

Quand une petite fille qui n’arrive pas à dormir et a peur du noir se rassure en inventant ses histoires ! Des scenettes drôlissimes et répliques du même acabit que l’on entend souvent dans la bouche des enfants : Pourquoi les étoiles restent-elles dehors ? (…) Forcément, la nuit de ma chambre est tellement sombre et effrayante !

C’est surtout un livre qui aidera les petits enfants bien coquins à aller se coucher sans crainte…

On retrouve ici un André Bouchard dans sa maîtrise des histoires courtes et incongrues (on se rappelle de Quand Papa était petit il y avait des dinosaures).

Entre rêves et crise de rire, on picore savoureusement Les nuits de Lison !

Les nuits de Lison
André Bouchard
Ed. Seuil jeunesse – Avril 2017
11,90 €
9791023508840

Enregistrer

Enregistrer

Sally Jones – Jakob Wegelius

Sally Jones est une gorille et elle n’a qu’un nom, Sally Jones. Personne ne l’appelle Sally. Elle est un singe anthropoïde qui a appris la manière dont les hommes réfléchissent, elle comprend ce qu’ils disent. Elle a été initiée à lire, écrire, voler, trahir… Elle est le compagnon d’Henri Koskela qu’elle surnomme le Chef. Ils naviguent ensemble sur le Hudson sur lequel elle est la mécanicienne. Tout était parfait, jusqu’au jour où, en rade à Lisbonne, ils rencontrent Alphonse Morro. Sally Jones et le Chef se retrouvent embarqués dans une sale affaire où Koskela se fera accuser de meurtre et emprisonner. Commence alors l’enquête de Sally Jones, qui l’entraînera du quartier d’Afalma aux lointaines contrées de l’Inde, afin de prouver l’innocence du Chef.

Voici un grand roman d’aventure, plein de rebondissements et d’émotions, de ceux que le lecteur ne peut pas lâcher. Il sera séduit par la douce chanteuse de fado Ana et par le luthier signore Fidardo, voyagera jusqu’au palais du maharadja de Bhapur, se méfiera des yeux glacials du commissaire Garreta. Tout est soigné dans ce livre de plus de 500 pages, l’intrigue digne de la reine des romans policiers, les illustrations qui ne sont pas sans rappeler l’univers d’Anthony Browne, ou encore la traduction par des expertes en suédois et en français. Il est de ces textes qui touchent tous les lecteurs, tels que Tobie Lolness ou Méto. Un roman à glisser d’urgence entre toutes les mains.

Sally Jones - Jakob Wegelius - Th Magnier

Sally Jones
Jakob Wegelius
Traduction : Agneta Segol et Marianne – Segol-Samoy
Ed. Thierry Magnier – Juin 2016
16,90 €
978236479139

Enregistrer

Le sel de nos larmes – Ruta Sepetys

Janvier 1945, sur la route de la Prusse orientale prise, quatre destinées. Des millions de réfugiés Polonais, Lituaniens, Tchécoslovaques sont pris en étau et tentent de rallier à pied les côtes de la mer Baltique pour fuir sur le premier bateau en partance. L’Allemagne nazie considère tous ces ressortissants comme des sous-hommes. De l’autre côté, l’armée rouge pille leurs terres, viole et tue avec une atrocité qui dépasse le sens commun.

Le destin a réuni Emilia, Florian, Joanna et Alfred. Emilia est e de quinze qui a fui le massacre de son village en emportant un lourd secret. Florian, restaurateur d’œuvres d’art allemand fuyant les nazis, est un déserteur au milieu des réfugiés d’Europe de l’Est. Joanna, infirmière lituanienne, a laissé derrière elle sa famille avec une autorisation d’être rapatriée en Allemagne. Alfred est un matelot nazi du Wilhelm Gustloff, paquebot allemand faisant partie de l’opération Hannibal qui doit évacuer des réfugiés. Quatre personnalités qui traversent des étendues glaciales pour sauver leur peau face à l’horreur.

Ruta Sepetys retrace un bout d’Histoire méconnue à travers le prisme de ces différents regards et cultures. Avec des chapitres très courts, elle brosse des portraits à vif, bouleversants de vérité. Après une longue et lente marche dans des paysages de glace, les faits s’accélèrent au rythme de l’Histoire. Un vibrant hommage à des milliers de victimes oubliées.

Un très beau roman que l’on ne peut pas lâcher.

Le sel de nos larmes - Ruta Sepetys

Le sel de nos larmes
Ruta Sepetys
Gallimard jeunesse – Juin 2016
16,50 €
9782070580712

Enregistrer

Enregistrer

Comment ratatiner les (méchantes) maîtresses ? – Catherine Leblanc et Roland Garrigue

Retour de la collection des « Comment ratatiner » avec un opus sur les « méchantes » maîtresses comme on n’aurait jamais voulu en avoir, de celles qui dégainent le stylo rouge dès le moindre passage d’une mouche. Il y en aurait avec des défauts : « qui pue », bigleuse, « qui Ritropfort »… Une autre serait terrible et attacherait les élèves sur leurs chaises avec une corde, ou encore celle si sévère que l’on rentre dare-dare à la maison ! Une galerie de portraits terrifiants est ainsi dépeinte et qui encourage les élèves à la solidarité face à tant de méchanceté.

Catherine Leblanc déploie un humour grinçant sur le sujet délicat de la maîtresses d’école, comme elle l’avait fait sur les dinosaures, pirates ou araignées. Le lecteur s’amuse follement en détaillant les illustrations désopilantes de Roland Garrigue. Cette galerie des horreurs est tout à fait rassurante pour aborder la rentrée des classes sereinement. Attention, second degré, donc plutôt à partir de la rentrée de CP.

Comment ratatiner les méchantes maîtresses

Comment ratatiner les méchantes maîtresses
Catherine Leblanc et Roland Garrigue
Ed. P’tit Glénat – Août 2016
11 €
9782344012550

Le Diable de monsieur Wai, Jean-François Chabas.

Kin et Jen sont frères, et habitent sur la petite île de Yun avec le reste de leur famille. Leurs parents sont très pauvres et peinent à nourrir tous leurs enfants. C’est pourquoi ils décident d’envoyer les deux aînés sur le continent, afin de leur offrir une chance de vivre une meilleure existence. Même si cette décision n’est pas au goût de Kin et Jen, ils vont être confiés à Monsieur Wai – un riche marchand possédant un bateau – et formés pour être à son service. Ce nouveau maître, que les garçons sentaient déjà comme menaçant, va s’avérer être un homme irascible et méchant, ne jurant que par le diable. Les enfants, terrorisés, vont devoir affronter cet homme en colère et comprendre quel diable le possède, lui…

Ce roman de Jean-François Chabas édité à L’école des loisirs est -comme toujours chez cet auteur- d’une grande finesse quant à l’expression des sentiments et des complexités humaines. A travers le regard de Kin, nous découvrons comment il est parfois plus simple d’être en colère que d’accepter sa peine ou sa peur ; comment nous tous sommes capables de nous cacher derrière des émotions écrans pour ne surtout pas montrer nos failles et nos blessures. Un roman émouvant qui mérite d’être lu par un large public.

Le diable de Monsieur Wai - Jean-François Chabas

Le diable de Monsieur Wai
Jean-François Chabas
Ecole des loisirs – Mai 2016
9 €
9782211218504

Diable Monsieur Wai