Afterworlds – Scott Westerfeld

Où l’on croise une jeune auteur qui a écrit un best-seller en 30 jours et son héroïne qui, au cours d’un attentat, se découvre psychopompe. « L’Une l’écrit, l’autre le vit » et le décor est planté !

Le récit alterne donc entre Darcy Patel, dix-huit ans, qui a mis l’université entre parenthèses après avoir signé un contrat pour publier son premier roman, Afterworlds, et l’histoire de Lizzie son héroïne, une ado qui échappe de justesse à une attaque terroriste en simulant la mort. Tandis que Darcy écrit et plonge dans l’effervescence de la scène littéraire new-yorkaise, Lizzie passe de notre monde à un monde intermédiaire, un lieu entre la vie et la mort, où elle va dénouer les secrets de son passé… et rencontrer le garçon de ses rêves.

Scott Westerfeld signe ici un roman qui part à 100 à l’heure et qui accroche à fond le lecteur dans les premiers chapitres. Le passage de la première soirée de Darcy dans le monde des auteurs de littérature young adults est savoureux pour les lecteurs de romans young adults justement ! Dommage qu’il soit si long, le roman n’aurait été que meilleur avec quelques coupes. Un bon roman pour l’été !

Afterworlds - Scott Westerfeld

Afterworlds
Scott Westerfeld
Pocket Jeunesse – Mars 2015
18,90 €

Afterworlds - Scott Westerfeld

Publicités

Broadway limited, T1 Un dîner avec Cary Grant – Malika Ferdjoukh

Enooorme coup de cœur pour la dernière fresque plantée par Malika Ferdjoukh ! Impossible de lâcher ce magnifique roman où l’on se retrouve en quelques phrases dans la bouillonnante Pension Giboulée !

Jocelyn Brouillard, 16 ans et demi, boursier, français, débarque un soir d’automne de 1948 à la pension Giboulée. C’est une erreur, un parfait malentendu. Il est à New-York et on l’a pris pour une demoiselle à cause de son prénom. Car la Pension Giboulée est une de ces boarding houses exclusivement réservées aux jeunes filles qui veulent demeurer à l’abri des loups de Wall street et de la 42ème Rue. La gente masculine y est résolument interdite. Heureusement, Jocelyn joue très bien du piano…
Venues de tous les coins d’Amérique, ces jeunes filles rêvent de conquérir la grande ville, de voir leurs noms en haut des théâtres de Broadway.

A Giboulée, elles sont au nombre de 6.
Il y a Chic qui fait des publicités pour du shampooing aux œufs très rose, ou pour des soupes Campbell’s avec de la tomate très rouge qu’elle déteste, et qui se fait offrir des chausse-pieds par ses nombreux soupirants…
Il y a la baroque Ursula, qui chante à la radio, Etchika qui conduit une voiture au prénom de femme fatale…
Et comme si ce n’était pas assez, dans la maison juste à côté habite  Dido, une collégienne qui a des problèmes avec le FBI.
Et que diraient leurs logeuses, la respectable Mrs Merle et son dragon de soeur, si elles apprenaient que, derrière ses lunettes de fille sérieuse, l’énigmatique Manhattan donne de mystérieux rendez-vous à des messieurs dans les bars à Greenwich Village, ou que Page aux charmantes tresses blondes est amoureuse de celui qu’il ne faut pas ?
Enfin, il y a Hadley, qui vend des doughnuts le jour et des allumettes le soir, et qui est peut-être la plus insaisissable de toutes. Hadley est la fille chanceuse qui a un jour dansé avec Fred Astaire…
Oui, l’immense Fred Astaire ! Mais alors pourquoi a-t-elle subitement arrêté la danse ?

Ce diptyque doit son titre au Broadway Limited, le train fabuleux et mythique qui reliait Chicago à Pennsylvania Station au centre de New York…

Malika Ferdjoukh et sa plume toujours sublime balade le lecteur dans l’American way of life d’après-guerre. Tout se joue entre fiction et réalité avec des références, des personnages réels, des pièces, des films, des musiciens… Le lecteur croise de très nombreuses célébrités dans ce roman. Vivement la suite…lecoledesloisirs

Broadway Limited, tome 1 Un dîner avec Cary Grant
Malika Ferdjoukh
Ecole des loisirs, Médium – Mars 2015
19,50 €

Les petites choses à New York – Gilbert Legrand

Ca y est, bien emballées, les petites choses sont arrivées à New York ! Avec Superman en couverture, la tentation est grande de suivre le voyage. Ambiance new-yorkaise assurée avec les taxis, Central Park et Broadway. Les petites choses croisent pêle-mêle King Kong, Catwoman, des rappeurs, des cow-boys, des indiens, la statue de la liberté…

Gilbert Legrand excelle à nouveau dans l’art de détourner tous les objets qui lui passent sous la main !

Les petites choses à New York
Gilbert Legrand
Sarbacane – septembre 2013
15,90 €

Capture d’écran 2013-09-11 à 21.08.06