Maman loup – Géraldine Elschner et Élodie Nouhen

Inspiré de la sculpture de la Louve du Capitole, Maman loup conte l’histoire de Romulus et Remus. Abandonnés sur les bords du Tibre, ils furent recueillis par une louve qui les a nourris de son lait, protégés des ours, bercés de ses hurlements à la lune. L’histoire s’attache à cette louve et son instinct maternel qui sauveront les deux orphelins alors qu’ils auraient pu être des proies si faciles. Mais elle est retenue : « ces petits avaient peur, ces petits avaient faim », et de tout son corps elle les réchauffera.

Géraldine Elschner dépeint une force vitale qui dépasse toutes les angoisses et l’amour inconditionnel de la « mère », de toutes les mères. En s’attachant essentiellement au moment de l’adoption, puis à celui du départ obligé, l’auteur exprime toute la puissance que représente cette légende. Elle a su jongler avec un épisode légendaire en se focalisant sur sa partie la plus heureuse et en faisant une pirouette pour évoquer la suite tragique de cette histoire.

Les illustrations d’Élodie Nouhen sont d’une beauté toute en finesse. Son trait délicat souligne chaque moment avec grâce. De la rude sculpture de bronze, elle s’envole vers un univers végétal tout en transparence, plein de poésie. Elle joue aussi avec sa palette de couleur : vert aquatique quand la louve trouve le panier d’osier dans le fleuve, dans les rouges quand arrive la menace des ours, bleu profond avec les larmes de tristesse lors de l’enlèvement des jumeaux. Son travail est tout simplement magnifique.

Un très bel album de la collection Ponts des Arts qui, avec une grande liberté, permet à des auteurs d’interpréter des œuvres phares et de transmettre ce patrimoine à nos enfants. N’hésitez pas, vous serez conquis dès la couverture !

Maman Loup Géraldine Elschner et Elodie Nouhen

Maman loup
Géraldine Elschner et Élodie Nouhen
Elan vert, coll. Pont des arts – Août 2016
14,95 €
9782844554116

maman loup elschner et nouhen-1 maman-loup-elschner-et-nouhen-2

Enregistrer

Enregistrer

L’Arbre et le Fruit, Jean-François Chabas.

Jewel a huit ans.

Où est maman ? Papa dit qu’elle ne reviendra jamais, qu’elle est morte. Jewel ne veut pas le croire, il dit ça à chaque fois. Comment elle aurait pu les laisser, elle et sa sœur, avec papa…

Grace, la mère de Jewel et Esther, est hospitalisée en soins psychiatriques. Les violences physiques et sexuelles de son mari ont eu raison d’elle. Elle n’est plus qu’une coquille vide, et n’a même plus la volonté de sauver ses filles de ce monstre de haine et de violence qu’est leur père…

Jewel va devoir protéger sa sœur. Elle va devoir trouver la force, toute seule et dès ses huit ans, de résister et de se battre pour que la violence du père ne les tue pas et n’entrave jamais la joie de vivre d’Esther.

On dit que la pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre. Jewel a beau être le fruit de son père et de sa mère, elle est leur complet opposé. Elle est le courage que sa mère n’a pas, et la bonté et l’amour que son père ne sait pas éprouver.

Ce roman à deux voix (celle de Jewel et celle de Grace) est poignant ; une véritable claque… C’est une ode à la force, à l’amour et à la volonté. Un signal d’alarme quant aux apparences et à la violence conjugale. Une demande d’humilité au lecteur, car il est plus facile de juger que d’essayer de comprendre.

Un roman qui ne vous laissera pas indifférent, qui peut déranger, qui doit révolter… et c’est tant mieux !

L'arbre et le fruit - Jean-François Chabas

L’arbre et le fruit
Jean-François Chabas
Gallimard, coll. Scripto – Février 2016
7,90 €
9782070573288

 

Le fils de l’ombre et de l’oiseau

Elie et Elias sont à la Puerta, grand sud du Chili, en 1916 et s’apprêtent à tuer un homme pour la première fois. Cet homme est le célèbre Butch Cassidy. Il dort au bout de leur fusil. Elie a une nuit entière pour raconter pourquoi il veut tuer Butch Cassidy…

Tout commence sur l’île de Pâques en 1801, avec la naissance de Poki, l’arrière-grand-mère d’Elie et Elias, qui depuis toujours préfère les oiseaux à ses semblables. Sa première ambition est même de devenir l’homme-oiseau. La seconde est de retrouver la forêt disparue. Ses deux ambitions entraînent les personnages, notamment son fils Pawel, dans un voyage qui s’étend sur quatre générations de l’île de Pâques à Valparaiso en passant par le fleuve Amazone et Buenos Aires.

Avec une plume toujours magnifique, Alex Cousseau embarque à nouveau son lecteur dans une épopée qui traverse un siècle et un continent. On retrouve l’atmosphère et le périple parcouru par Antoine Anacharsis dans le précédent roman de l’auteur. Entre fable et roman d’aventure, Le fils de l’ombre et de l’oiseau offre une riche traversée de l’Amérique du Sud du 19ème avec ses luttes, comme la révolution bolivienne, et ses grandes découvertes, telle que l’aviation… Chaque décor est planté, les paysages s’offrent de manière explicite au lecteur. Les personnages ont des personnalités très fortes et forcément ambigües. On plonge dans une grande fresque familiale avec de très courts chapitres (que l’on enchaîne du coup sans s’arrêter…). L’écriture dense et documentée d’Alex Cousseau nous fait ici toucher de près au rêve.

Un grand bonheur de lecture qui aurait pu sortir dans une collection adulte du Rouergue.

Merci à Alex Cousseau pour ce moment intense de lecture et au Rouergue de nous le faire partager !

Le fils de l'ombre et de l'oiseau - Alex Cousseau

Le fils de l’ombre et de l’oiseau
Alex Cousseau
Le Rouergue, coll. Doado – Janvier 2016
14,90 €

Alex Cousseau commence à nous habituer à ses cartes…

Le fils de l'ombre et de l'oiseau - 1ère carte

Le fils de l'ombre et de l'oiseau

L’ogre et Marguerite – Raphaële Frier et Solenn Larnicol

Marguerite est une petite fille rêveuse qui aime lire perchée dans son cerisier. Un jour, sa maman invite un monsieur à la maison. Il a de grandes mains et une bouche qui n’a pas de début ni de fin. Marguerite en est sûre : c’est un ogre. Et on ne doit pas rester dans une maison où dort un ogre. Alors elle s’enfuit dans la nuit et se réfugie dans son arbre.

Sous l’illustration délicate de Solenn Larnicol se noue l’histoire des sentiments tiraillés d’une petite fille très réfléchie. La symbolique de l’ogre est primordiale ici, elle traduit l’appréhension de la place que prendra le futur beau-père, forcément castrateur. Aussi, ce n’est pas un hasard si Marguerite se réfugie dans un arbre qui fait écho à un refuge rassurant. Un album important qui traite d’un sujet rarement abordé qui est celui de la reconstruction amoureuse d’un des parents après une séparation.

L'ogre et Marguerite - Frier Larnicol

L’ogre et Marguerite
Raphaële Frier et Solenn Larnicol
Ed. Talents hauts – Octobre 2015
13,90 €

Ma Mère – Stéphane Servant et Emmanuelle Houdart

Stéphane Servant et Emmanuelle Houdart, ces deux artistes aux sensibilités remarquables et exacerbées, ce sont unis pour nous proposer un album tout en émotions et en délicatesse…

Les illustrations d’Emmanuelle Houdart nous raconte Gaïa, notre mère à tous ; elle dessine l’universel, la Nature, la Terre-mère, nourricière et sauvage, protectrice et pourtant si fragile. Quant aux mots de Stéphane Servant, ils témoignent, eux, tout au contraire, de l’intime, du personnel, presque de l’anecdotique. Ils nous racontent ce petit quelque chose si particulier, presque indicible, qui nous unit à notre mère. Des mots à l’image, nous passons de l’infiniment petit à l’infiniment grand, du singulier au pluriel, de « je » à « nous ». Et finalement, n’est ce pas ça Aimer de manière inconditionnelle, comme sait faire une mère ?…

Cet album est tout simplement un instant de contemplation, une déclaration d’amour, un hommage à Ma Mère…

Ma mère - Stéphane Servant et Emmanuelle Houdart

Ma mère
Stéphane Servant et Emmanuelle Houdart
Thierry Magnier – Septembre 2015
18 €

Ma mère Servant Houdart

Ma Mère Servant Houdart fin

Ma mère - Stéphane Servant et Emmanuelle Houdart

Paloma et le vaste monde, Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante.

Paloma vit avec ses deux sœurs et sa mère dans un petit appartement, rue du Capitole. Si le père ne vit pas avec elles, c’est parce qu’il a disparu au cours d’une tempête au-dessus du triangle des Bermudes. Il était pilote d’avion et voyageait sans cesse. Depuis sa disparition, plus personne ne va plus nulle part. Le bout de la rue du Capitole, c’est déjà le bout du monde. Mais Paloma aimerait aller plus loin ; elle aimerait pouvoir s’envoler, comme un oiseau, comme son père avant elle, et visiter , découvrir, s’aventurer. Mais la peur et la douleur figent les êtres et les rendent fragiles. La mère de Paloma comprendra-t-elle que le cloisonnement, c’est la vie entre parenthèse ?…

Cet album est une pure merveille, ce qui transparaît dès les regards intenses de la couverture. Les illustrations de Jeanne Detallante, si intimement liées à l’univers quasi mystique et flamboyant que l’on connaît de Véronique Ovaldé, sont une invitation au(x) voyage(s), une délicieuse perte de repères dans une odyssée fantasmagorique. Juste splendide.

Paloma et le vaste monde - Ovaldé & Detallante

Paloma et le vaste monde
Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante
Actes Sud Junior – Octobre 2015
16 €

Paloma et le vaste monde - Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante

Janis est folle – Olivier Ka

Une claque…

Titouan suit depuis toujours sa mère Janis en éternelle fuite. Ils mènent une vie au jour le jour, sans savoir où ils dormiront le lendemain, ils vont au gré de galères et de la folie de Janis. Titouan connaît sa mère, sait anticiper ses crises et prend soin d’elle. Mais là, Janis a braqué une pizzeria. Titouan a l’habitude des départs, des nuits dans la vieille Volvo break, pourtant il sent cette fois-ci qu’ils s’engagent sur un chemin singulier. Il comprend qu’une vérité est à découvrir, et quelle vérité.

Un roman très intense d’un amour sans faille d’un fils pour sa mère. Les sentiments sont d’une violence crue et destructrice. Impossible de lâcher ce livre qui secoue et qui entraîne le lecteur dans la course à la vérité que l’on pressent de plus en plus terrible et tragique. L’écriture d’Olivier Ka est toujours juste et sans provocation, contrairement à son sujet. Un roman à bout de souffle.

Janis est folle - Olivier Ka - couvJanis est folle
Olivier Ka
Le Rouergue, coll. Doado noir – Septembre 2015
14 €

Janis est folle - Olivier Ka