Va faire un tour ! – Joukje Akveld et Philip Hopman

Un album lumineux qui démarre d’un claquement de porte suite à la dispute entre Bruno le panda et William le chien. Bruno, plein de colère, enfourche son vélo à travers les rues encombrées, prend le bateau puis s’enfonce dans la campagne. Avec ce grand tour, Bruno parviendra à se calmer et trouvera même de l’apaisement.

A travers cette course folle, les décors traversés fourmillent de détails. Chaque planche est un tableau dans lequel le lecteur va se perdre dans des ambiances qui évoluent avec la narration : la rue, la ville, le bord du fleuve, la campagne… Les couleurs sont très toniques, entre pastel et aquarelle soulignés d’encre noire. Des illustrations à la fois tendres et contemporaines. Les émotions de Bruno changent avec son tour à vélo. Une belle histoire, pleine de sérénité ! Vite, partons faire ce tour !

Va faire un tour !
Joukje Akveld et Philip Hopman
Maurice Lomré (néerlandais)
Editions de La joie de lire – Mars 2017
17,90 €
9782889083534

 

Publicités

Georgia, tous mes rêves chantent – Timothée de Fombelle, Benjamin Chaud et Cécile de France.

Georgia est une immense star. Sa voix et son visage sont connus par tous, et tous pensent la connaître par cœur. Mais ils ne savent rien d’elle en vérité ; ils ne connaissent pas son plus grand secret, celui qui a fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui…

Tout cela remonte à l’enfance. Séparée de ses sœurs, Georgia – alors âgée de 7 ans – emménage dans un immense appartement étonnement très peu cher avec sa tante. Elle ne se doute pas encore qu’une nuit, réveillée par le son d’un violon envoûtant, elle rencontrera un jeune garçon nommé Sam, qui vivait de l’autre côté du mur de l’appartement… il y a cent ans. De leur rencontre va naître le plus grand rêve de Georgia, et en même temps le plus inavoué…

Timothée de Fombelle signe ici un conte musical sensible ; une littérature du souvenir qui nous rappelle qu’il faut parfois laisser nos doutes de côté et Vivre comme on le souhaite vraiment.

Les illustrations de Benjamin Chaud, la voix de Cécile de France et l’arrangement musical de l’ensemble Contraste rendent ce conte plus fort et incontournable encore. Merci à eux tous pour ce bel instant passé à les écouter. Un album-CD – pépitable à Montreuil ! – qui mérite aisément sa place sous le sapin de Noël !

georgia-tous-mes-re%cc%82ves-chantent-fombelle-chaud-de-france

Georgia, Tous mes rêves chantent
Timothée de Fombelle, Benjamin Chaud et Cécile de France
Gallimard jeunesse musique – Novembre 2016
24,90 €
9782070601479

Enregistrer

Critique du club des lecteurs : Himalaya, l’enfance d’un chef. Evelyne Brisou-Pellen.

Depuis le début du cinéma, beaucoup de livres ont fait l’objet d’adaptations filmiques ; comme Autant on emporte le vent (en 1939), ou plus récemment Harry Potter – en 2001 pour le premier film -, ou encore Deadpool cette année 2016. Cependant, il existe d’autres types d’adaptations, comme celle passant du livre aux beaux-arts, ou à d’autres genres littéraires ; à savoir la poésie ou encore la bande dessinée.
Nos jeunes critiques littéraires se sont, eux, intéressés à deux types d’adaptations : celle passant du roman au film, avec l’œuvre d’Evelyne Brisou-Pellen Himalaya, l’enfance d’un chef, et une autre, passant du roman à la bande dessinée, avec l’œuvre originale de Jules Verne ; Les Enfants du Capitaine Grant.

Voici la critique d’Himalaya, l’enfance d’un chef, réalisée par Noé :

« Au cours de ce roman d’Evelyne Brisou-Pellen, nous découvrons un enfant népalais – Tséring – dont le père, Lhapka, chef du village et de la caravane, est mort lors d’une expédition pour aller chercher du sel. Son grand-père Tinlé lui dit que c’est Karma, un homme ambitieux et éternel opposé de Lhapka qui l’aurait tué. Cela étant, comment être sûr de la parole de Tinlé qui ne rêve que d’une chose ; redevenir chef de la caravane. Tséring est voué à devenir chef, mais il va devoir tout apprendre.  Mais de qui ? et en qui avoir confiance ; Tinlé ou Karma ?

J’ai aimé le personnage de Tséring, son investissement dans cette mission de devenir chef et son envie d’honorer son père via son héritage. Karma est également un rôle important, notamment dans la formation de Tséring. C’est un personnage fort qui, finalement, est une figure paternelle pour Tséring. Il chercher uniquement à le protéger et le guider pour faire de lui un chef digne de ce nom. Par contre, le personnage de Tinlé m’a déplu. parfois dictateur et manipulateur, je l’ai trouvé trop orgueilleux.

Himalaya est un très bon roman d’initiation et il m’a beaucoup plu. Cette relation entre les montagnes, les dieux et les Hommes – les personnages ne se fiant qu’aux dieux et se méfiant des démons – ; ce mystique m’a beaucoup touché. Pour eux, la Terre est une mère, et connaître tous les noms des montagnes signifie devenir un dieu. Ne devrions-nous pas nous en inspirer ?… »

Himalaya - Brisou Pellen

Himalaya, l’enfance d’un chef
Evelyne Brisou-Pellen
Pocket jeunesse – 1999 (dernière édition)
5,95 €

Capture d’écran 2016-06-14 à 23.43.16

 

Super Sourde – Cece Bell

Que l’on aime proposer des ouvrages magnifiques comme Super Sourde !

Cece Bell raconte ici son histoire, celle qui a bouleversé sa vie. La narratrice est devenue sourde à 4 ans juste avant de rentrer à l’école où elle arrivera avec un drôle d’appareil auditif en bandoulière. Après un temps d’adaptation à ce système relié à un micro, elle s’intègre dans sa classe avec sa différence. Elle se rend compte qu’elle a un pouvoir qu’aucun autre ne peut avoir dans sa classe : celui d’entendre sa maîtresse quand elle part dans le couloir, en salle des profs, aux toilettes… Cece Bell exprime avec beaucoup d’humour les périodes difficiles dues à cette différence, notamment dans ses relations amicales, mais aussi des moments de grands bonheurs.

Au-delà de l’histoire très touchante de Cece Bell, on retient la démarche positive qu’elle suit pour construire une vie dans laquelle elle se sentira bien. De sourde, elle devient Super Sourde ! Cet ouvrage trouvera une place essentielle dans les bibliographies sur le handicap car il n’y a pas de tabou, le ton est très juste, jamais larmoyant. Avec son trait naïf et intemporel, Super Sourde émouvra petits et grands pendant des générations.

Coup de cœur BD !

Super Sourde - Cece Bell

Super Sourde
Cede Bell
Les Arènes – Octobre 2015
19,90 €

Super Sourde - Cece Bell 1 RevisedChapter4Panels Super Sourde - Cece Bell 3Cece Bell, enfant avec son appareil

Cece Bell

 

Super Sourde

La langue des bêtes – Stéphane Servant

Ah, la Langue des bêtes… Stéphane Servant nous offre encore tout son talent de jongleur de mots.

La Petite est là-bas, à la lisière de la forêt, sous la toile du chapiteau, près de la caravane du Père. Elle est tendue en entendant les renards arriver. Et le Père, énorme comme la lune, qui surgit pour faire feu sur les bêtes aux yeux d’ambre.

Une grande mélancolie s’est installée depuis que le cirque ne donne plus de spectacles au Puits aux Anges. Les anciens saltimbanques sont plus attachants les uns que les autres. Colodi, le marionnettiste. Major Tom, le nain qui faisait des roulades sur la piste. Pipo le clown et son lion Franco. Belle, la mère trapéziste à la crinière rouge. Le Père immense tel un Ogre, lanceur de couteaux. Et la Petite, qui est née là, sous le chapiteau, entre les épaves de voitures. La Petite, qui a grandi dans un monde de contes et qui doit découvrir le monde de l’école. Tandis qu’un gigantesque chantier se projette à la place du Puits aux Anges.

La magie des mots soufflés par Stéphane Servant opère encore. Une fois entré sous la toile déchirée du chapiteau, on ne peut plus sortir de ce livre envoûtant. Et là, on s’égare entre magie, amour, souffrance, vie… Un livre superbe dont le lecteur sort bouleversé par une réalité cruelle face à un univers onirique et merveilleux. Stéphane Servant ne serait-il pas devenu un enchanteur ?

« Lis, Petite, ne t’arrête pas de lire. Les mots sont la soupe de l’âme. »

La langue des Bêtes - Stéphane Servant

La langue des bêtes

Stéphane Servant

Ed. Rouergue – Août 2015

15,90 €

La langue des bêtes

Les yeux fermés – Géraldine Alibeu

Un livre qui raconte tout ce que l’on peut faire sans regarder et qu’on ne soupçonne pas… se concentrer, se souvenir, grandir, rêver, se protéger…

Toutes ces émotions sont ressenties par de drôles de personnages comme Géraldine Alibeu sait les représenter. Ses illustrations sont très travaillées et les couleurs traduisent parfaitement les émotions représentées.

Un joli album dans lequel on peut piocher à volonté sur cet acte si intime et universel que de fermer les yeux.

Les yeux fermés - Géraldine Alibeu

Les yeux fermés
Géraldine Alibeu
Actes Sud Junior – Octobre 2015
13,90 €

 

Le yeux fermés - Géraldine Alibeu

L’Ours qui n’était pas là – Oren Lavie et Wolf Erlbruch

Les éditions de La joie de lire nous propose ici un bel album philosophique pour grands, où toute la question est de savoir comment devenir soi…

L’ours qui n’était pas là est né, puis il est devenu ours. Mais savoir que l’on est Ours ne suffit pas à savoir qui l’on est. Alors, au fil de ses rencontres et de ses pérégrinations, il va apprendre à se connaître pour pouvoir enfin se reconnaître…

Cet album, qui est loin d’être évident par sa thématique et le traitement que ses auteurs en ont fait, est pourtant une mine quasi-inépuisable de réflexions (sans parler de son esthétique, qui est un véritable ravissement !). Entre douceur, pensées constructives et positives, questionnements sur le bonheur et l’acceptation de soi, il entraîne le lecteur à s’envisager avec tendresse ; à se juger non pas pour ce qu’il voudrait être ou obtenir, mais bel et bien pour ce qu’il est et possède déjà.

Le bonheur est à portée de main. Il suffit juste d’ouvrir la main… Alors portons hauts les cœurs !

L'ours qui n'était pas là - Oren Lavie et Wolf Erlbruch

L’Ours qui n’était pas là
Oren Lavie et Wolf Erlbruch
La Joie de Lire – Octobre 2015
16,90 €

L'ours qui n'était pas là Lavie et Erlbruch