Sang-de-lune – Charlotte Bousquet.

Et encore un coup de cœur (et un estomac noué !…) pour Charlotte Bousquet et son style incisif, sans concession, parfois brutal mais toujours sensible… à l’image de son regard sur l’humanité.

La cité d’Alta, quelque part sous terre. Une société austère, strictement régie par « le Conseil des 7 », où les femmes, dites sang-de-lune, doivent une soumission totale aux fils-du-soleil, les hommes. La raison : un texte sacré expliquant le pêché d’orgueil des femmes, ayant mené l’humanité à une vie de souffrances, loin du Père – le soleil. Sujettes aux ténèbres à cause de leur faiblesse de constitution et leurs vices naturels, une désobéissance de la part d’une sang-de-lune doit être fermement punie et peut entraîner incarcération, exil dans les Régions libres – où aucune lumière ne vient déranger les ténèbres… – ou, en châtiment ultime, lapidation.

Les femmes vivent dans la terreur, mais toutes s’y sont résignées. L’idée même d’une rébellion serait la preuve que les ténèbres se seraient insinuées en elles… La brutalité des hommes semble donc normale, ou tout du moins salutaire…

C’est dans ce monde que Gia vit. Elle accepte sa condition sans se poser de question, même si parfois la cruauté masculine lui semble injuste et démesurée. Cela étant, elle est prête à tout pour éviter que sa petite sœur ne subisse une quelconque brimade. Arienn ; si vive, si gaie, si curieuse… Gia a parfois peur pour elle. Pourquoi faut-il qu’elle pose tant de questions, qu’elle refuse parfois ce qu’on lui ordonne… Et si le Conseil des 7 envisageait ces traits de caractères comme la preuve que l’obscurité a commencé à pervertir son âme ?… Cette idée lui est insupportable. Elle ne les laissera pas faire. Et s’il le faut, elles s’enfuiront ensemble, iront se cacher dans les ténèbres des Régions libres.

Ces craintes, doublées d’éléments plus menaçants encore, pousseront les deux jeunes filles à se jeter dans la gueule de l’obscurité, où vivent les hordes sauvages d’hommes et les monstres que l’on dit faits de la même matière que le néant…

Ce roman – une dystopie féroce et sans compromis – est un rappel brutal de sociétés contemporaines à la nôtre, où les femmes et leurs droits sont complètement bafoués. C’est également un renvoi à la cupidité de l’Homme, à son désir de pouvoir(s), et cela même aux dépend de sa propre espèce et de son environnement. Enfin, c’est aussi un signal d’alarme pour que nous ôtions nos œillères et commencions à nous battre et faire entendre nos voix contre les injustices révoltantes qui nous entourent.

Un roman fort. Une claque mémorable… Mille mercis à Charlotte Bousquet de nous bousculer comme elle le fait.

Sang-de-lune

Charlotte Bousquet

Gulf Stream – Août 2016

9782354884161
17 €

Culottées. Des Femmes qui ne font que ce qu’elles veulent – Pénélope Bagieu

Initialement publié sur le blog du Monde, le superbe travail de Pénélope Bagieu trouve enfin sa place sur nos étagères !

Dans ce documentaire / bande-dessinée, nous découvrons 15 portraits de femmes hors-du-commun. Que cela soit le sexisme, la censure, l’injustice, la maladie… Rien ne pouvait avoir raison de ces femmes fortes et déterminées ; personne ne pouvait contrôler leur vie à leur place, quelque soit le prix à payer. Entre ambition, désir de liberté et engagement politique, ces destins de femmes sont surprenants, émouvants, inspirants. Une lecture qui vaut le détour – et nous tenons à saluer le travail de synthèse et la fraîcheur du dessin de Pénélope Bagieu -, rappelant à certains, si besoin, que l’humanité et l’Histoire ne sont pas écrites uniquement par les hommes !…

Alerte à tous les mordus du travail de Pénélope Bagieu ; le tome 2 des Culottées est déjà sorti, on court le chercher !!!

culottees-penelope-bagieu

Culottées. Des Femmes qui ne font que ce qu’elles veulent
Pénélope Bagieu
Gallimard bande dessinée – Septembre 2016
19,50 €
9782070601387

culottees-2-penelope-bagieu

 

Le Jour où je suis partie – Charlotte Bousquet.

Une nouvelle fois, Charlotte Bousquet nous séduit par la force de sa plume, de ses personnages et de ses convictions. Une lecture indispensable, à mettre dans toutes les mains ; adolescentes comme adultes !

Tidir est une jeune fille de 18 ans qui vit dans un petit village proche de Marrakech. Possédant un modèle de femme forte à ses côtés, son esprit est aiguisé, et ses pensées, critiques quant aux inégalités hommes-femmes. Mais ses idéaux se confrontent à la réalité ; à l’injustice immonde que doit subir sa meilleure amie, forcée d’épouser son violeur ; au désespoir qui rend la mort séduisante ; à l’impuissance face à un père qui a main-mise sur la vie de sa fille… La révolte gronde dans le cœur de Tidir.

Le journal télévisé relaie l’information qu’une marche aura lieu le 8 mars à Rabat pour les droits des femmes. Sa décision est prise : c’est là-bas qu’elle ira, avec celles et ceux qui veulent changer les choses. Là-bas ; où plus personne ne pourra la forcer à épouser un homme qu’elle déteste. Où la mémoire de son amie sera honorée…

Charlotte Bousquet signe ici un roman terriblement puissant. Juste et jamais manichéen, c’est le portrait d’une société déchirée entre archaïsme patriarcal et mondialisation, entre évolutions sociales et traditions, entre déterminisme et liberté individuelle. Une traversée du Maroc et de ses multiples visages… Bouleversant !

On notera que l’ouvrage est particulièrement bien documenté, et nous propose de nombreux renvois vers des blogs et des sites d’associations existantes, engagées pour l’égalité des hommes et des femmes et la défense des femmes au Maghreb et Moyen-Orient. Génial !

En bref, un engouement non dissimulé pour ce roman et cette auteure ! On en redemande encore ! encore ! encore !

Le jour où je suis partie - Charlotte Bousquet

Le Jour où je suis partie
Charlotte Bousquet
Flammarion jeunesse, coll. Tribal – Janvier 2017
13 €
9782081373853

 

Esther – Sharon E. Mc Kay

En arrivant à Québec en 1738, Esther est déguisée jeune homme sous le nom de Jacques Lafargue et est démasquée par l’intendant Hocquart. Ainsi commence le récit où elle raconte qu’elle a grandi dans le ghetto juif de Saint-Esprit, dans les environs de Bayonne qu’elle a dû quitter par bateau quelques années plus tôt. Son navire a fait rapidement naufrage à Biarritz où elle est hébergée chez Catherine Churiau qui, voulant exploiter sa beauté, la forma pour devenir demoiselle à la cour du roi Louis XV. Suite à de nombreuses péripéties, elle s’est enfuie et a vécu plusieurs vies : aide à tout faire dans un couvent, boulanger, matelot… Le destin l’a menée en Nouvelle-France où elle espérait retrouver Philippe, le marin qui l’avait sauvée du naufrage au début de son aventure. Mais la Nouvelle-France était un état catholique où l’entrée de personnes de confession juive était interdite.

Un récit haletant, avec de multiples rebondissements, inspirée de l’histoire vraie et fascinante d’une héroïne méconnue de l’Histoire. Esther Brandeau est une icône aux libertés, liberté de croyances, liberté de la femme. Coup de cœur.

Esther
Sharon E. McKay
Ecole des loisirs, coll. Medium – Septembre 2016
18,80 €
9782211207393

capture-decran-2016-12-19-a-11-49-32

Enregistrer

Frida -Sébastien Perez et Benjamin Lacombe.

Pour leur dernière collaboration, Sébastien Perez et Benjamin Lacombe nous parlent de l’un des plus grands symboles de l’art mexicain ; Frida Kahlo.

Par le biais de leurs arts respectifs, les auteurs nous entraînent dans l’œuvre et l’âme de cette grande artiste, nous dévoilant des extraits de sa correspondance, ainsi que les thématiques qui lui étaient chères ; comme l’amour, le corps, la mort.

Sébastien Perez et Benjamin Lacombe nous offrent ici un hommage poignant pour une femme hors-du-commun, pour une artiste troublante et meurtrie ; monument d’humanité. Je vous ai parlé d’un hommage ?… Je pensais une ode.

frida-sebastien-perez-et-benjamin-lacombe

Frida
Sébastien Perez et Benjamin Lacombe
Albin Michel – Novembre 2016
25 €
9782226392367

Afficher l'image d'origine

Enregistrer

Rose afghane – Frank Andriat

Tire-Lire avait envie de vous faire découvrir – ou redécouvrir – ce recueil de nouvelles de Frank Andriat, publié aux éditions Mijade (et dont les droits d’auteur sont versés à l’association Afghanistan libre, de Chékéba Hachemi), parce que les trésors qui vous chauffent l’âme et le cœur doivent être partagés…

L’auteur nous propose ici six nouvelles ; six voix de jeunes femmes, qui nous racontent leur vécu, leur exil, leur quotidien, et ça toujours avec pudeur et finesse. L’auteur, que nous tenons à saluer pour son intelligence et sa bienveillance, ne rentre jamais dans le convenu, le pathos ou le jugement. Il rend justice à des femmes meurtries qui ont, malgré cela, la sagesse de toujours vouloir croire, aimer, danser. Des artisanes de la Vie en lutte pacifique contre les escadrilles de la mort, que ces dernières soient soviétiques, extrémistes, américaines, européennes.

Un recueil en forme de cri d’amour pour un pays qui fut si grand, si noble, et que les hommes ont ravagé ; un message d’espoir et une prière secrète pour que cesse la barbarie et que planent, à nouveau, les cerf-volants dans le ciel bleu de l’Afghanistan.

« Croire au bonheur, c’est vivre et ça conjure la mort. » (p.38)

rose afghane franck andriat

Rose afghane
Frank Andriat
Mijade – Octobre 2012
7 €

 

Là où tombent les anges – Charlotte Bousquet

Solange est une jeune femme naïve et pleine de rêves lorsqu’elle arrive à la capitale. Partie de son village natal pour cesser d’être le défouloir de son père, elle découvre la vie et la culture parisienne. C’est entourée de ses meilleures amies  – Lili, la déjantée aux mœurs légères, et Clémence, la douce et amoureuse – qu’elle connaîtra de nouveaux émois, mais aussi verra naître de nouvelles chaînes en épousant un homme tyrannique. Solange sombre peu à peu, coincée entre ce mari violent qui n’est pas sans rappeler son père, et une vieille tante aigrie qui ne cesse de la rabaisser. Et puis, la Première Guerre mondiale éclate. Le mari de Solange est envoyé au front ; l’occasion pour elle de recommencer à respirer et à vivre, et peut-être bien de s’émanciper de la domination masculine, à l’image d’une génération de femmes capables de s’organiser sans les hommes, quitte à s’attirer les critiques des réactionnaires.

Ce roman initiatique, dévoilant différentes personnalités de femmes, nous raconte – à travers un pan de l’Histoire de l’humanité et de l’histoire d’une individue – l’Histoire de la femme et de ses désirs d’émancipation et d’autodétermination. En transposant cette histoire au siècle dernier, Charlotte Bousquet (dont le travail d’écriture est ici à saluer !) cherche à montrer aux jeunes lecteurs les évolutions que la société française a effectuées depuis, mais également comment certaines avancées sociales sont finalement très récentes et donc fragiles, et certains préjugés, toujours prégnants.

Ce roman est un excellent moyen d’interroger les plus jeunes sur nos acquis dans une société où les stéréotypes genrés n’ont jamais été aussi pernicieux, et de penser ou repenser la place de la femme en occident.

Là où tombent les anges - Charlotte Bousquet

Là où tombent les anges
Charlotte Bousquet
Gulf stream – Septembre 2015
17 €

Capture d’écran 2016-02-14 à 23.59.16