A travers – Tom Haugomat

Petite bombe graphique, cet album nous propulse loin dans les cieux tout en nous clouant au sol. A travers est un jeu de regard, une incursion dans le destin d’un astronaute. Tout ce que le héros observe de l’autre côté d’une fenêtre, d’un objectif ou d’une palissade nous est retranscrit dans un style minimaliste aux couleurs éclatantes…

C’est un tour de force très délicat que nous propose Tom Haugomat : raconter une vie en quelques légendes et des images émouvantes. Chaque double page, année après année, évoque avec pudeur et clarté un événement de la grande ou de la petite histoire. Une lecture émouvante à découvrir dès 8 ans en autonomie ou dès 6 ans accompagné.

tom-haugomat-a-travers-3

A travers
Tom Haugomat
Thierry Magnier – Septembre 2018
9791035201708
20€

Publicités

Et si c’était lui ? – Jean-Loup Felicioli

Dans un décor enneigé, Chloé et son chien Zorro découvrent, en allant au parc, un vieux monsieur endormi sous une couverture bleue. Les parents de Chloé appellent aussitôt une ambulance pour le conduire à l’hôpital. La fillette pense avoir rencontré le Père Noël…

Un très beau premier album de Jean-Loup Felicioli (films d’animation Une vie de chat et Phantom Boy) qui parle de solidarité, de sans abris, de sentiments, de Noël. Bien des valeurs à remettre au cœur de cette période de l’année particulière.

Et si c’était lui ?
Jean-Loup Felicioli
Editions Syros – Octobre 2018
9782748525885
15,95 €
Dès 5 ans

Sur mon fil – Séverine Vidal et Thomas Louis

Une petite fille est tiraillée entre ses deux parents qui se sont séparés. Elle souffre du moment hebdomadaire de la séparation d’avec l’un ou l’autre qui est toujours tel un petit deuil. Mais elle est parvenue à tisser un fil entre ses deux vies, celle avec son père et celle avec sa mère. Elle est parvenue à tirer le meilleur de la vie avec chacun de ses parents.

Les émotions et préoccupations d’une telle situation sont narrées avec tendresse par Séverine Vidal. Le trait délicat de Thomas Louis porte la petite fille telle une funambule entre les logements de chacun de ses parents. Ils sont parvenus à proposer une histoire pleine de poésie sur le douloureux sujet du divorce des parents et la dualité face à laquelle leurs enfants se retrouvent.

Un livre précieux à partager largement.

Sur mon fil
Séverine Vidal et Louis Thomas
Edition Milan – Février 2017
13,90 €
9782745973412

Perdus de vue – Yaël Hassan et Rachel Hausfater

Sofiane, ado paumé attachant, se retrouve fortuitement « dame de compagnie » de Régine, une vieille dame seule et aveugle. De cette improbable rencontre naît une belle amitié, pleine de bienveillance, entre ces deux personnages que rien n’aurait pu lier. Sofiane, issu de sa cité avec ses codes, et Régine, éduquée au milieu des peintres les plus célèbres, vont s’attacher l’un à l’autre. Leurs destins sont liés par leurs propres drames familiaux, notamment leurs relations à leurs pères respectifs.

Le lecteur se laisse embarquer dans ce huis presque clos sur la Promenade des Anglais. Les personnages sont attachants, bien qu’il y ait peu de surprises quant au déroulement de l’intrigue. et que l’on frôle les clichés. Les sentiments sont tout en pudeur. Il y est question de culpabilité, de respect. On s’amuse des préjugés de Suzanne, la femme de ménage de Régine. Le duo d’auteurs Yaël Hassan et Rachel Hausfater fonctionne excellemment bien. Le rythme soutenu de l’écriture avec ses échanges courts et le ton léger fait que l’on ne peut pas lâcher ce livre !  Un petit bonheur à partager !

Perdus de vue - Yaël Hassan et Rachel Hausfater

Perdus de vue
Yaël Hassan et Rachel Hausfater
Flammarion – Janvier 2016
5,70 €
9782081356580

Perdus de vue

Robin des graffs – Muriel Zürcher

Sam est un jeune homme généreux. Il chante dans la chorale des Copains d’abord au cimetière du Père Lachaise pour les SDF qui ne seront pas pleurés. Il joue aux échecs contre une vieille dame pour gagner sa vie et son logement. Mais le seul projet plein de sens pour lui est celui de graffer dans Paris tous les animaux de l’Arche de Noé issus d’un livre essentiel de son enfance. Le hasard met sur sa route une petite fille de cinq ans, ayant fugué de son foyer, qui s’accroche à lui en le désignant tout de suite comme sa seule famille. Des enquêtes vont s’entremêler, mais les recherches mettent la police sur les dents : désaccord sur la priorité entre retrouver qui est Robin des graffs ou chercher l’enfant disparue.

Sur un rythme très enlevé aux chapitres très courts, le lecteur ne peut pas lâcher Robin des graffs. (allez, encore un p’tit chapitre !) On savoure l’intrigue pleine de sensibilité, de rebondissements, d’humanité et d’humour. Les nombreux personnages aux identités fortes sont particulièrement attachants : les héros Sam et Lilibelle bien sûr, mais aussi Nora la capitaine de police partagée entre ses émotions et son devoir, Mme Decastel acariâtre et subtile vieille dame, Hector Laval l’avocat de la cause des faibles… Sam ne veut pas s’attacher à cette petite fille car il a un cœur blessé, mais elle lui renvoie toute son enfance et ce qu’il est, il n’arrive pas à la ramener dans son foyer. Tous les questionnements entre ce que chacun doit faire et ce qu’il veut faire sont très forts ; on les retrouve pour presque tous les protagonistes du roman. Aussi, le dilemme subi par la capitaine de police résonne avec l’actualité : faut-il mener l’enquête sur Robin des Graffs que tous les médias relaient comme lui ordonne son commissaire ou bien retrouver la petite fille qui court un danger ? L’analyse du 4ème pouvoir que sont les médias est très fine. Réflexions très actuelles.

Un gros coup de cœur pour ce roman, donc ! Malgré une fin tellement « happy end » (pour briguer Hollywood ça, non ?!).

Robin des graffs - Muriel Zürcher

Robin des graffs
Muriel Zürcher
Ed. Thierry Magnier – février 2016
14,50 €

Robin des graffs

Je suis qui je suis – Catherine Grive

Raph’ ne part pas en vacances cet été ; sa mère est enceinte et ses parents ont décidé de faire des économies pour l’arrivée du bébé… Il va donc falloir rester à Paris ! Et pour couronner le tout, les parents de Raph’ lui demandent de ranger sa chambre ! La plaie !…

C’est sur ces entrefaites – pouvant sembler légers – que commence le roman de Catherine Grive (publié au Rouergue). Mais l’ennui de Raph’ et son désintérêt pour tout ce qui l’entoure cache plus qu’une simple morosité liée aux circonstances. Il ait des chagrins que l’on ne parvient pas à expliquer ; des envies d’ailleurs que l’on comble comme on peut, quitte à être dans l’illégalité sans même le réaliser ; des besoins d’un autre genre, mais de quel genre au juste ?…

Un questionnement sur l’identité genrée et les regards – des Autres et de soi – sur ce que nous « devrions être ». Et si nous étions tout simplement nous ? Un roman pudique qui met en évidence un questionnement prégnant à l’adolescence. Super, et merci à l’auteure et au Rouergue !

« Je suis qui je suis et je serai qui je veux. »

Je suis qui je suis - Catherine Grive

Je suis qui je suis
Catherine Grive
Rouergue – Mars 2016
9,20 €

http://www.lerouergue.com/catalogue/je-suis-qui-je-suis

Je suis qui je suis

 

Le fils de l’ombre et de l’oiseau

Elie et Elias sont à la Puerta, grand sud du Chili, en 1916 et s’apprêtent à tuer un homme pour la première fois. Cet homme est le célèbre Butch Cassidy. Il dort au bout de leur fusil. Elie a une nuit entière pour raconter pourquoi il veut tuer Butch Cassidy…

Tout commence sur l’île de Pâques en 1801, avec la naissance de Poki, l’arrière-grand-mère d’Elie et Elias, qui depuis toujours préfère les oiseaux à ses semblables. Sa première ambition est même de devenir l’homme-oiseau. La seconde est de retrouver la forêt disparue. Ses deux ambitions entraînent les personnages, notamment son fils Pawel, dans un voyage qui s’étend sur quatre générations de l’île de Pâques à Valparaiso en passant par le fleuve Amazone et Buenos Aires.

Avec une plume toujours magnifique, Alex Cousseau embarque à nouveau son lecteur dans une épopée qui traverse un siècle et un continent. On retrouve l’atmosphère et le périple parcouru par Antoine Anacharsis dans le précédent roman de l’auteur. Entre fable et roman d’aventure, Le fils de l’ombre et de l’oiseau offre une riche traversée de l’Amérique du Sud du 19ème avec ses luttes, comme la révolution bolivienne, et ses grandes découvertes, telle que l’aviation… Chaque décor est planté, les paysages s’offrent de manière explicite au lecteur. Les personnages ont des personnalités très fortes et forcément ambigües. On plonge dans une grande fresque familiale avec de très courts chapitres (que l’on enchaîne du coup sans s’arrêter…). L’écriture dense et documentée d’Alex Cousseau nous fait ici toucher de près au rêve.

Un grand bonheur de lecture qui aurait pu sortir dans une collection adulte du Rouergue.

Merci à Alex Cousseau pour ce moment intense de lecture et au Rouergue de nous le faire partager !

Le fils de l'ombre et de l'oiseau - Alex Cousseau

Le fils de l’ombre et de l’oiseau
Alex Cousseau
Le Rouergue, coll. Doado – Janvier 2016
14,90 €

Alex Cousseau commence à nous habituer à ses cartes…

Le fils de l'ombre et de l'oiseau - 1ère carte

Le fils de l'ombre et de l'oiseau