Les Tripodes – John Christopher.

Dans une Angleterre futuriste en ruine, toute technologie a disparu au profit d’un mode de vie médiéval. Pourtant, d’étranges robots géants, les tripodes, peuplent l’horizon tels des gardiens suspicieux. Leur emprise sur les humains s’étend jusqu’au petit village de Will, 13 ans, grâce à des résilles de métal implantées dans le cuir chevelu. Alors que Will se questionne sur leur légitimité et leur bienveillance, un vagabond lui révèle l’existence outre Manche d’une communauté secrète et libre. Il n’aura alors de cesse de rejoindre ces résistants et de lever le mystère qui entoure les tripodes. Ainsi commence son voyage, aventure initiatique, d’amitié et de courage.

Datant de la fin des années 1960 (paru en trois volumes en 1967 et 1968), ce roman de science-fiction n’en soulève pas moins des interrogations très actuelles autour des thèmes de la liberté, de la fraternité ou encore de la politique.

La fluidité et la progression rapide du récit dans un univers intrigant, riche et original  rendent cette aventure si saisissante que le lecteur (adolescent) ne pourra s’en libérer avant le dénouement.

Les Tripodes
John Christopher
École des loisirs – Novembre 2017 (1ère édition originale 1967)
9782211231718
15 €

 

Publicités

L’Arbre et le Fruit, Jean-François Chabas.

Jewel a huit ans.

Où est maman ? Papa dit qu’elle ne reviendra jamais, qu’elle est morte. Jewel ne veut pas le croire, il dit ça à chaque fois. Comment elle aurait pu les laisser, elle et sa sœur, avec papa…

Grace, la mère de Jewel et Esther, est hospitalisée en soins psychiatriques. Les violences physiques et sexuelles de son mari ont eu raison d’elle. Elle n’est plus qu’une coquille vide, et n’a même plus la volonté de sauver ses filles de ce monstre de haine et de violence qu’est leur père…

Jewel va devoir protéger sa sœur. Elle va devoir trouver la force, toute seule et dès ses huit ans, de résister et de se battre pour que la violence du père ne les tue pas et n’entrave jamais la joie de vivre d’Esther.

On dit que la pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre. Jewel a beau être le fruit de son père et de sa mère, elle est leur complet opposé. Elle est le courage que sa mère n’a pas, et la bonté et l’amour que son père ne sait pas éprouver.

Ce roman à deux voix (celle de Jewel et celle de Grace) est poignant ; une véritable claque… C’est une ode à la force, à l’amour et à la volonté. Un signal d’alarme quant aux apparences et à la violence conjugale. Une demande d’humilité au lecteur, car il est plus facile de juger que d’essayer de comprendre.

Un roman qui ne vous laissera pas indifférent, qui peut déranger, qui doit révolter… et c’est tant mieux !

L'arbre et le fruit - Jean-François Chabas

L’arbre et le fruit
Jean-François Chabas
Gallimard, coll. Scripto – Février 2016
7,90 €
9782070573288

 

Robin des graffs – Muriel Zürcher

Sam est un jeune homme généreux. Il chante dans la chorale des Copains d’abord au cimetière du Père Lachaise pour les SDF qui ne seront pas pleurés. Il joue aux échecs contre une vieille dame pour gagner sa vie et son logement. Mais le seul projet plein de sens pour lui est celui de graffer dans Paris tous les animaux de l’Arche de Noé issus d’un livre essentiel de son enfance. Le hasard met sur sa route une petite fille de cinq ans, ayant fugué de son foyer, qui s’accroche à lui en le désignant tout de suite comme sa seule famille. Des enquêtes vont s’entremêler, mais les recherches mettent la police sur les dents : désaccord sur la priorité entre retrouver qui est Robin des graffs ou chercher l’enfant disparue.

Sur un rythme très enlevé aux chapitres très courts, le lecteur ne peut pas lâcher Robin des graffs. (allez, encore un p’tit chapitre !) On savoure l’intrigue pleine de sensibilité, de rebondissements, d’humanité et d’humour. Les nombreux personnages aux identités fortes sont particulièrement attachants : les héros Sam et Lilibelle bien sûr, mais aussi Nora la capitaine de police partagée entre ses émotions et son devoir, Mme Decastel acariâtre et subtile vieille dame, Hector Laval l’avocat de la cause des faibles… Sam ne veut pas s’attacher à cette petite fille car il a un cœur blessé, mais elle lui renvoie toute son enfance et ce qu’il est, il n’arrive pas à la ramener dans son foyer. Tous les questionnements entre ce que chacun doit faire et ce qu’il veut faire sont très forts ; on les retrouve pour presque tous les protagonistes du roman. Aussi, le dilemme subi par la capitaine de police résonne avec l’actualité : faut-il mener l’enquête sur Robin des Graffs que tous les médias relaient comme lui ordonne son commissaire ou bien retrouver la petite fille qui court un danger ? L’analyse du 4ème pouvoir que sont les médias est très fine. Réflexions très actuelles.

Un gros coup de cœur pour ce roman, donc ! Malgré une fin tellement « happy end » (pour briguer Hollywood ça, non ?!).

Robin des graffs - Muriel Zürcher

Robin des graffs
Muriel Zürcher
Ed. Thierry Magnier – février 2016
14,50 €

Robin des graffs

Celle qui sentait venir l’orage – Yves Grevet

Fin du XIXe siècle en Italie. Une jeune fille fuit les terres qui l’ont vue grandir. Personne ne doit la reconnaître, sinon sa vie sera en danger. Frida a quinze ans, et ses parents ont été condamnés à mort pour des crimes odieux, alors que rien ne prouve véritablement leur culpabilité. L’issue du procès fut le fruit d’obscures « on dit »… Des « on dit » qui dépeignaient le père de Frida comme le diable, comme un monstre pervers et malsain, assoiffé de sang, ayant perverti sa femme, que l’on avait pourtant connue bonne chrétienne… Mais maintenant que « l’on » s’en est débarrassé, la foule réclame le même sort pour leur enfant, considéré par tous comme le fruit d’une alliance démoniaque.
Frida part pour Bologne, où un docteur renommé a décidé de lui venir en aide. Tous deux ne se connaissent pas, pourtant le célèbre médecin semble fasciné par le cas de la jeune fille. Pourquoi ? Dans quel but cet inconnu accueille-t-il Frida ? Quelles sont ses véritables intentions ? Frida n’en a pas la moindre idée. Tout ce qu’elle sait, c’est la promesse qu’elle s’est faite de tout mettre en œuvre pour prouver l’innocence de ses parents et leur rendre justice.

Entre chasse à l’homme et révélations horrifiantes, Yves Grevet signe une nouvelle fois un roman captivant qui nous invite à réfléchir sur notre condition d’Homme, nos droits et nos devoirs. Sur fond historique – celui d’une Italie conservatrice en plein bouleversement politique et social, à une époque où les sciences humaines n’en sont qu’à leurs prémices et où les superstitions sont tenaces -, cet auteur de talent nous interroge sur la force perverse des préjugés qui, manipulés par des hommes influents, peuvent, par bien des moyens, mener à d’atroces théories et pratiques, comme l’eugénisme.

Yves Grevet nous coupe à nouveau le souffle et nous entraîne dans une aventure palpitante, tout en nous rappelant que notre esprit critique est le seul garde-fou que nous ayons, et qu’il ne faut jamais cesser de l’entretenir et de l’utiliser. Bravo, et merci !
Celle qui sentait venir l’orage - Yves Grevet
Celle qui sentait venir l’orage
Yves Grevet
Syros – Mai 2015
16,90 €
Celle qui sentait venir l’orage - Yves Grevet

Joséphine – Patricia Hruby Powell et Christian Robinson

Une biographie de la pétillante et engagée Joséphine Baker, sous-titrée « Joséphine Baker, la danse, la Résistance et les enfants », qui est une belle introduction du personnage pour les enfants, bien documentée.

Disparue il y a 40 ans, Joséphine Baker reste une figure incontournable aux multiples facettes : chanteuse, danseuse métisse afro-américaine, mais surtout une femme généreuse, féministe, et engagée contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis, puis dans la Résistance en France. L’Amérique n’était pas prête à accueillir une grande star noire. La France l’était, et elle y réalisa son plus grand rêve : constituer une « tribu arc-en-ciel », en adoptant douze enfants aux origines et aux religions très diverses.

Les illustrations dynamiques et colorées tiennent le rythme soutenu de la narration. La palette très tonique reflète la danse bouillonnante de Joséphine, une époque de strass et paillettes, mais aussi une période lourde en luttes sociales. Le texte est ponctué de citations qui appuie l’accent de vérité de cette biographie et l’engagement de ce personnage hors du commun.

« Vivre, c’est danser. J’aimerais mourir à bout de souffle, épuisée, à la fin d’une danse. » Joséphine Baker, 1927

Joséphine - Patricia Hruby Powell et Christian Robinson

Joséphine
Patricia Hruby Powell et Christian Robinson
Editions Rue du Monde – Avril 2015
19,50 €

Joséphine - Patricia Hruby Powell et Christian Robinson

Joséphine - Patricia Hruby Powell et Christian Robinson

Joséphine - Patricia Hruby Powell et Christian Robinson

Joséphine Baker - P. Hruby Powell & C. Robinson

La chanson pour Sonny – Ahmed Kalouaz

Un recueil de nouvelles sportives et haletantes !

Ils ont pour nom Alfred Nakache, Gino Bartali, Abebe Bikila, Helmuth Duckadam ou Sonny Liston. Leurs noms ont été acclamés durant les Jeux olympiques, le Tour de France ou sur les rings de boxe. Ce sont des héros des stades.
Certains d’entre eux sont aussi des héros tout court, qui se sont battus pour la liberté ou les droits civiques. C’est ce que nous racontent ces neuf nouvelles, dans lesquelles des adolescents d’aujourd’hui découvrent les deux faces glorieuses de la médaille, la sportive et l’humaine.

Ahmed Kalouaz est de ces auteurs toujours engagés, plume au poing. C’est parti pour un round !

La chanson pour Sonny
Ahmed Kalouaz
Editions du Rouergue, coll. Doado – Avril 2015
8,70 €La chanson pour Sonny - Ahmed Kalouaz