Le Clan des Otori – Lian Hearn

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval et fantastique, nous découvrons le destin hors du commun du jeune Takeo. Ce garçon espiègle et agile, grandit avec sa mère, son beau-père et ses sœurs, selon les traditions des Invisibles ; une communauté minoritaire persécutée pour leur croyance en un dieu unique qui ne connaitrait aucune hiérarchie entre ses fils. Pour un Invisible, non seulement le rang social n’influence en rien la valeur d’un Homme, mais en plus, le fait de donner la mort – à un Homme comme à un animal – vous promet à une condamnation divine. Ces fondements religieux ne sont, bien évidemment, pas au goût des samouraïs, dont l’honneur tient à leur pedigree et leur inflexibilité au combat. Un homme plus que les autres encore souhaite voir disparaître les Invisibles : c’est Iida, le chef du clan des Tohan. Réputé pour sa fourberie, son orgueil et sa violence, il fera basculer le destin de Takeo en massacrant toute sa famille et son village. Le jeune garçon sera sauvé de façon providentielle par Sire Shigeru, du clan des Otori, dont la haine contre Iida ne saurait être apaisée que par la vengeance… Dès lors, après avoir juré allégeance et promis sa vie à Shigeru, Takeo se retrouve plongé au cœur de luttes sanglantes et intestines des seigneurs de la guerre. Il devra faire des choix irrémédiables, qui l’entraineront chaque fois plus loin dans la découverte de ses origines, de ses compétences et de son libre arbitre. Jusqu’à quel point Takeo sera-il maître de sa destinée ?… C’est également la question que se pose Kaede ; jeune fille de noble famille, faite otage par l’un des clans allié d’Iida, et dont le fait d’être une femme à la beauté envoutante pourrait être son plus grand malheur… Les vies de Kaede et Takeo vont se croiser et s’unir. L’amour pourra-t-il s’imposer dans ce monde de violences et de vengeances ?…

Une saga extraordinaire, à découvrir ou redécouvrir urgemment en version intégrale !!!!! Un plaisir qui vous prend aux premières lignes et ne vous lâche pas, même après le point final.

A noter : l’auteure a publié cette année un préquel au Clan des Otori, Shikanoko, à découvrir, pour celles et ceux qui ont lu la précédente sage, mais en redemande !

Le Clan des Otori
Lian Hearn
Gallimard – Novembre 2014
26 €
9782070662494

Publicités

Tour du monde en terres indigènes – Cécile Benoist et Julien Billaudeau.

Cécile Benoist nous fait le (grand !) plaisir de revenir avec un documentaire anthropologique, une pépite du genre (encore !), qui se lit comme une invitation au voyage et au rêve de nouveaux horizons, mais aussi comme une proposition à mieux connaître autrui pour mieux le respecter…

Le Tour du monde en terres indigènes, écrit par Cécile Benoist et magnifiquement illustré par Julien Billaudeau, nous entraîne à la rencontre de sociétés indigènes – comme les navajos, les inuits ou encore les bushmen -, des peuples évoluant dans des systèmes sociaux tout à fait différents du nôtre, et dont l’alimentation, le langage, la médecine, les habitations, ou encore des concepts sociétaux comme la beauté et les rôles sociaux nous sont parfaitement étrangers. Ce tour du monde hétéroclite nous amène à repenser nos manières de vivre et d’être, à nous recontextualiser dans le monde que nous occupons (mais dont nous ne sommes ni maîtres, ni inventeurs), et à réaliser l’impact de la société occidentale – dévorante et homogénéisatrice – sur les autres.

Cécile Benoist nous prouve une nouvelle fois sa pertinence et son incroyable bienveillance pour l’Homme. Alors, et c’est une redite, bravo et merci à elle.

tour-du-modne-en-terres-indigenes-cecile-benoist-et-julien-billaudeau

Tour du monde en terres indigènes
Cécile Benoist et Julien Billaudeau
Actes sud junior – Août 2016
15 €
9782330066253

tour-du-monde-en-terres-indigenes

Enregistrer