Sexe sans complexe – Bérangère Portalier et Frédéric Rébéna.

Un documentaire sans langue de bois et sans tabou ; une réponse rassurante à toutes les interrogations des adolescents au sujet de la sexualité ; une « mise à niveau » pour rappeler à toutes et tous que le sexe, ce n’est pas qu’une affaire de corps et de mécanique, mais bel et bien une histoire de désirs, de respect et de laisser-aller. ENFIN un documentaire sur la sexualité comme on en attendait  !!!

Vous rappelez-vous de toutes ces questions que vous vous posiez sur la sexualité lorsque vous étiez ado, mais que vous n’osiez pas verbaliser – et auprès de qui d’ailleurs ? Toutes ces angoisses, à priori, et fausses idées ; toutes ces envies nouvelles et déstabilisantes, ces réactions corporelles involontaires et donc gênantes, ou encore cette volonté de découvrir son corps et celui de l’autre ? Eh bien Bérangère Portalier s’en souvient parfaitement, et s’est échinée à répondre à chaque interrogation le plus clairement possible, sans tergiverser et en utilisant des mots précis et justes. La masturbation, les règles, les attirances sexuelles, la contraception, les positions, les films pornographiques, les fantasmes… tout y passe ! Tout est décrypté, et finalement « normalisé ». Parce qu’il n’y a aucune honte à y penser, à en parler et à le faire ! Ouf, enfin un documentaire rassurant, qui réintègre l’affectif dans le corporel, et la sexualité dans la vie.

La librairie Tire-Lire est devenue une inconditionnelle de ce documentaire, et une inconditionnelle de Bérangère Portalier (on doit bien l’avouer) ! Un gigantesque merci à elle, mais aussi à Frédéric Rébéna pour ses illustrations remarquables, et à Actes sud junior pour cette libération de la parole.

sexe-sans-complexe-berangere-portalier-ill-frederic-rebena

Sexe sans complexe
Bérangère Portalier et Frédéric Rébéna
Actes sud junior – Mai 2016
14 €
9782330063122

 

Publicités

Tant que mon cœur bat – Madeline Roth

Deux longues nouvelles où l’amour est écorché à vif.

Tout d’abord dans Elle est une marionnette, Esra, 15 ans, est victime d’un amour inconditionnel pour Antoine qui lui a 30 ans. Ce dernier a rendu la jeune fille totalement dépendante de lui derrière une façade de héros artiste romantique. Antoine s’avèrera être un égoïste manichéen, ayant fait subir à Esra multiples humiliations jusqu’au jour où elle parviendra à se raccrocher à Bastien, lui-même amoureux d’Esra. La narration se déroule dans la clinique psychiatrique où Esra tentera se sortir de la spirale dans laquelle elle était devenue la marionnette du vampire Antoine.

Puis dans Et grandir maintenant, Cyril se rendra à l’enterrement de Laura qui s’est suicidée par noyade. Laura, avec sa plaie béante et son lourd mutisme, aura cherché l’amour auprès de Cyril. Mais pendant les années qu’auront duré leur relation, il n’aura été question que de sexualité, pas de sentiments. A son insu Cyril aura continué de détruire Laura. Il ne saura pas ressentir d’affectivité, alors qu’elle aura été submergée de culpabilité du drame dont elle est la victime.

En suivant le parcours de ces deux victimes, l’émotion est débordante ; jusqu’où l’amour peut détruire un adolescent en quête d’absolu. Comment peut-on tomber dans l’aveuglement de la manipulation amoureuse ? Comment maintenir une relation sans aucun sentiment pour son partenaire en souffrance ? Madeline Roth affronte ces questions avec lucidité, douleur et justesse. Cette lecture lacère les cœurs, mais pour mieux les réparer.

Il me faut maintenant reprendre un peu mon souffle…

tant-que-mon-coeur-bat-madeline-roth

Tant que mon cœur bat
Madeline Roth
Ed. Thierry Magnier – Septembre 2016
9,50 €
9782364749405

Enregistrer

Survivre – Jeanne Bocquenet-Carle

Un matin d’avril à Rennes, Clémence et Nina découvrent une ville où les adultes ont disparu. Il n’y a plus d’électricité, les canalisations ont explosé. Les pillages et la violence se sont installés. Des bandes rivales se partagent le territoire. Clémence et Nina, après s’être réfugiées dans le conservatoire, décident de partir. Elles rencontrent alors Mickey, Adam et Vic. Ensemble, ils se lanceront dans une course pour survivre face aux Kill.

Un roman post-apocalyptique efficace qui saura surprendre son lecteur. Il n’aura aucun répit dans la folle course proposée par ce court roman.

Survivre - Jeanne Bocquenet-Carle

Survivre
Jeanne Bocquenet-Carle
Editions Rageot – Mai 2016
13,90 €
9782700251012

Survivre

Enregistrer

Le Complexe du papillon – Annelise Heurtier

Mathilde est une jeune fille de 14 ans dynamique et sportive – elle fait d’ailleurs partie de l’équipe d’athlétisme du collège. Si sa bonne humeur et son humour semblaient la définir, le décès de sa grand-mère dont elle était très proche l’a énormément affectée ; elle ne parvient pas à faire son deuil. Cela étant, elle n’en parle pas, et encore moins à ses parents. Mathilde se dit qu’ils ne comprendraient pas, eux qui n’ont jamais parlé de chagrin ou de quelque autre émotion. Nous découvrons donc Mathilde le jour de la rentrée, dans cet état émotionnel fragile, mais tout de même heureuse de retrouver sa meilleure amie Louison (malgré son franc parlé qui lui rappelle qu’elle a grossi pendant l’été !…). C’est alors que Mathilde voit arriver Cézanne ; une fille de son collège qui jusque-là était rondouillette et très effacée, mais qui se révèle être aujourd’hui une magnifique demoiselle, correspondant à tous les canons de beauté véhiculés par les magazines de mode. Mathilde n’en croit pas ses yeux, et son estime d’elle-même diminue d’avantage. Mais c’est lors d’un essayage de robe avec Louison que tout va basculer. Ne pas rentrer dans cette sublime robe bleue va faire germer en elle l’idée d’entreprendre un régime. Mathilde va alors mettre le doigt dans un engrenage qui la dépasse : alors qu’elle pense enfin contrôler quelque chose, ses angoisses et sa perception corporelle vont l’entraîner dans des extrémités qu’elle n’aurait jamais pensé atteindre…

Annelise Heurtier nous propose ici un roman réaliste, révélateur d’une problématique sociale occidentale : les troubles alimentaires, et plus particulièrement l’anorexie. Avec toujours beaucoup de pudeur et de respect pour ses personnages, l’auteure nous invite à nous interroger sur un sujet sensible, et cela sans juger ni le malade ayant développé le trouble, ni son entourage qui n’a pas pu prévenir ce drame. Très bien.

Le complexe du papillon - Annelise Heurtier

Le Complexe du papillon

Annelise Heurtier

Casterman – Avril 2016

12,90 €

Enregistrer

Je suis qui je suis – Catherine Grive

Raph’ ne part pas en vacances cet été ; sa mère est enceinte et ses parents ont décidé de faire des économies pour l’arrivée du bébé… Il va donc falloir rester à Paris ! Et pour couronner le tout, les parents de Raph’ lui demandent de ranger sa chambre ! La plaie !…

C’est sur ces entrefaites – pouvant sembler légers – que commence le roman de Catherine Grive (publié au Rouergue). Mais l’ennui de Raph’ et son désintérêt pour tout ce qui l’entoure cache plus qu’une simple morosité liée aux circonstances. Il ait des chagrins que l’on ne parvient pas à expliquer ; des envies d’ailleurs que l’on comble comme on peut, quitte à être dans l’illégalité sans même le réaliser ; des besoins d’un autre genre, mais de quel genre au juste ?…

Un questionnement sur l’identité genrée et les regards – des Autres et de soi – sur ce que nous « devrions être ». Et si nous étions tout simplement nous ? Un roman pudique qui met en évidence un questionnement prégnant à l’adolescence. Super, et merci à l’auteure et au Rouergue !

« Je suis qui je suis et je serai qui je veux. »

Je suis qui je suis - Catherine Grive

Je suis qui je suis
Catherine Grive
Rouergue – Mars 2016
9,20 €

http://www.lerouergue.com/catalogue/je-suis-qui-je-suis

Je suis qui je suis

 

Nous, les enfants sauvages – Alice de Poncheville

Le virus PIK3 a décimé la population, et les animaux – porteurs sains du virus – contribuaient à la large propagation de la maladie. Le gouvernement a donc pris une décision radicale : éliminer TOUS les animaux. Cet holocauste a enrayé l’épidémie, mais, malgré tout, les animaux restent de dangereux indésirables. Ainsi, quiconque rencontrant un animal doit le tuer ou prévenir l’Agence sanitaire, et celui ou celle ne collaborant pas au bon fonctionnement de la protection de la population en ne dénonçant pas la présence d’un animal ou en cachant un sera considéré comme un terroriste potentiel et devra répondre de ses actes devant la justice.

Milo, Linka et sa sœur Oska sont, comme des milliers d’autres enfants, des victimes collatérales de l’épidémie PIK3. Leurs parents et famille proche étant décédés, ils ont été placés dans un orphelinat, où toute leur vie est strictement réglementée, même pendant leurs « heures de permission ». Mais Linka n’est pas du genre à accepter que l’on contrôle sa vie et qu’on lui impose des règles arbitraires et stupides (c’est d’ailleurs ce qui lui vaudra les pires tours de la directrice de la 16e maison, Mme Loubia, et sa mutation dans la maison zéro, où le professeur Singre « reconditionne » les enfants pour en faire de dociles agneaux…) ! Lors de l’une de ses permissions, Linka entre dans un zoo désaffecté, interdit au public. Être prise sur ce chantier pourrait déjà lui coûter très cher, mais ce qu’elle va y trouver et emporter avec elle changera radicalement son destin…

Entre la science fiction et le roman écolo-philosophique, Nous, les enfants sauvages d’Alice de Poncheville est un véritable petit bijou littéraire. Un vrai style ; un traitement original d’une thématique pourtant, elle, récurrente ; des personnages qui n’agissent pas toujours comme on pourrait s’y attendre ; des sujets politiques, sociaux, moraux, philosophiques et écologiques finement abordés ; et enfin, une volonté de faire de la Vie et de l’espoir des causes pour lesquelles il faut savoir se mobiliser et faire entendre sa voix. Peut-on demander davantage ?

Bravo, et un grand merci à l’auteure pour cette piqûre de rappel : nous sommes bien maîtres de nos choix et de nos vies, alors avançons pour rester dignes de la Terre.

Nous les enfants sauvages - Poncheville

Nous, les enfants sauvages
Alice de Poncheville
Ecole des loisirs – Septembre 2015
19,50 €

Nous les enfants sauvages

Les Sous-vivants – Johan Héliot

Notre civilisation et le monde que nous avions créés – les codes, les cultures, les dieux,… – sont tombés en cendres. L’Homme moderne n’est plus, et il a emporté dans sa chute les espèces animales (ne restent plus que des sortes d’amphibiens mutants et autres insectes étranges, et quelques oiseaux noirs). Personne ne peut dire ce qui a causé sa perte. Les ruines de notre monde n’apprennent rien aux nouveaux hommes, qui ne sont d’ailleurs plus qu’une poignée d’être humains stériles, vivant en tribus, et dont l’espérance de vie est largement réduite à cause du soleil qui brûle leurs peaux et des maladies qui y sont liées. Et c’est sans compter sur les ferhoms ; d’étranges monstres de fer qui rôdent le soir pour enlever les membres des tribus qui n’auraient pas pris soin de se réfugier dans leur antrenuit au coucher du soleil. Nul ne sait où les ferhoms emmènent les hommes et femmes kidnappés ; les membres des tribus savent juste qu’ils disparaissent dans les entrailles de la Terre pour ne plus jamais en revenir… Et les enfants apparaissent tout aussi mystérieusement ! Les origines et le renouvellement des tribus sont obscurs et couronnés de mythologies toutes plus effrayantes et sibyllines les unes que les autres.

Voilà dans quel monde nous découvrons Soria, fille de la tribu d’Ilsite dont les membres souffrent affreusement de la faim. Amin, le chef de cette tribu et père de Soria, décide de sortir de leur territoire pour aller faire du troc avec une autre tribu. L’entreprise est périlleuse, mais ils n’ont plus le choix. Cependant, comme le craignait Soria, son père est capturé par un ferhom. N’écoutant que son courage, Soria va partir à sa recherche, accompagnée de son ami Selim, et découvrir les Purs, ceux qui se cachent derrière ces monstres d’acier, ainsi que l’étrange secret de leurs origines…

Ce roman de science-fiction, dernière création de Johan Héliot, s’annonce comme une future référence du genre en littérature adolescente : un univers post-apocalyptique saisissant de vraisemblance et de détails, des personnages énigmatiques dont les codes sociaux nous sont tout à fait étrangers et nous mettent parfois mal à l’aise, ou encore une interprétation des origines de cette néo-humanité à la fois dérangeante mais rassurante… Autant d’éléments qui font qu’une fois la première page passée, vous ne pouvez plus vous arrêtez de lire ! Notons les hommages plus ou moins directs rendus par J. Héliot à l’œuvre de H.G. Wells, La Machine à explorer le temps, via la structure des sociétés (sur terre/sous terre), les « habitudes culinaires » des Purs et leur apparence (pourtant peu décrite) rappelant étrangement celle des Morlocks… Frissons de dégoût garantis !

Les sous vivant - Johan Héliot

Les Sous-Vivants
Johan Héliot
Seuil – Janvier 2016
14 €

Les sous vivants