Critique du club des lecteurs : Nouvelles contemporaines, Regards sur le monde – Delphine de Vigan, Timothée de Fombelle et Caroline Vermalle

Nouvelles contemporaines. Regards sur le monde, est un recueil de nouvelles, écrites par Delphine de Vigan, Timothée de Fombelle et Caroline de Vermalle.
Cet ouvrage ne recèle que de nouvelles écrites à la première personne, et chacune d’elles met en scène des personnages, des familles,… toujours différents.
Elsa compte le temps qu’il reste avant que son père ne revienne, et, à force de compter, elle pense que son cœur devient sec ; May dessine sa future maison pendant la nuit, dans son hôtel ; un écrivain nous raconte sa vision du monde à travers son écriture ; Gaston, un homme âgé, ne cesse de penser que les choses auraient pu être différentes si son père n’était pas parti à la guerre, et continue à l’attendre dans son carrousel ; Vincent, qui cherche à redonner goût à la vie à sa fille qui a essayé de se suicider. Tous ces personnages sont héros de différentes nouvelles, et chacun possède sa propre conception du monde. Regarder les choses à travers les yeux d’Elsa, c’est différent qu’à travers ceux de May ou ceux de Vincent. Et cela entraîne une réflexion sur notre propre perception de ce qui nous entoure et de ce que l’on vit.
Tous les membres du club des lecteurs s’accordent à dire que les nouvelles ne sont pas toutes égales. Cela étant, si certaines n’ont pas été appréciées par un lecteur, elles peuvent avoir été adorées par un autre. Voilà pourquoi il est difficile de ne citer qu’une seule opinion de lecteur. Je vous propose donc trois réflexions de lecteur, créées par la lecture de trois nouvelles différentes:
Pour Ambre, la nouvelle de Timothée de Fombelle « J’ai attendu » fut une véritable révélation. Après avoir longtemps réfléchi à la signification de l’attente du personnage principal, elle a réalisé que nos conditions de vies ne tiennent parfois (notamment lorsque l’on est enfant) qu’à la chance ou la malchance. Cela soulève des interrogations quant aux notions d’inégalité et d’injustice – « pourquoi moi, et pas elle ? » -, mais aussi de hasard.
Pour Paolo, c’est la nouvelle de Caroline Vermalle « La Fille du déménageur » qui l’a le plus enthousiasmé. Cette nouvelle, entièrement fondée sur la relation entre un père et sa fille, est un exemple évident selon lui que l’argent ne fait pas le bonheur, et que le bonheur ne s’achète pas. On ne le trouve que dans l’amour et l’affection que l’on porte aux gens qui nous sont importants et dans la capacité à le leur dire.
Pour Martin, la nouvelle de Timothée de Fombelle « Le Dernier tour » est bouleversante. Déjà, dans un premier temps, parce que les derniers instants changent tout à fait la compréhension de l’intégralité de la lecture. Mais aussi, et surtout, parce qu’elle met en évidence le chagrin intarissable que peut nous procurer la perte d’un être cher, et comment la tristesse peut « rendre fou » lorsqu’elle est liée à un refus de continuer à vivre malgré tout.
Et vous, quelle nouvelle aura changer votre regard sur le monde ?…

Afficher l'image d'origine

Nouvelles contemporaines. Regards sur le monde
D. de Vigan, T. de Fombelle et C. Vermalle
Livre de poche – Avril 2012
4,95 €
9782013232876
Publicités

Tant que mon cœur bat – Madeline Roth

Deux longues nouvelles où l’amour est écorché à vif.

Tout d’abord dans Elle est une marionnette, Esra, 15 ans, est victime d’un amour inconditionnel pour Antoine qui lui a 30 ans. Ce dernier a rendu la jeune fille totalement dépendante de lui derrière une façade de héros artiste romantique. Antoine s’avèrera être un égoïste manichéen, ayant fait subir à Esra multiples humiliations jusqu’au jour où elle parviendra à se raccrocher à Bastien, lui-même amoureux d’Esra. La narration se déroule dans la clinique psychiatrique où Esra tentera se sortir de la spirale dans laquelle elle était devenue la marionnette du vampire Antoine.

Puis dans Et grandir maintenant, Cyril se rendra à l’enterrement de Laura qui s’est suicidée par noyade. Laura, avec sa plaie béante et son lourd mutisme, aura cherché l’amour auprès de Cyril. Mais pendant les années qu’auront duré leur relation, il n’aura été question que de sexualité, pas de sentiments. A son insu Cyril aura continué de détruire Laura. Il ne saura pas ressentir d’affectivité, alors qu’elle aura été submergée de culpabilité du drame dont elle est la victime.

En suivant le parcours de ces deux victimes, l’émotion est débordante ; jusqu’où l’amour peut détruire un adolescent en quête d’absolu. Comment peut-on tomber dans l’aveuglement de la manipulation amoureuse ? Comment maintenir une relation sans aucun sentiment pour son partenaire en souffrance ? Madeline Roth affronte ces questions avec lucidité, douleur et justesse. Cette lecture lacère les cœurs, mais pour mieux les réparer.

Il me faut maintenant reprendre un peu mon souffle…

tant-que-mon-coeur-bat-madeline-roth

Tant que mon cœur bat
Madeline Roth
Ed. Thierry Magnier – Septembre 2016
9,50 €
9782364749405

Enregistrer

Rose afghane – Frank Andriat

Tire-Lire avait envie de vous faire découvrir – ou redécouvrir – ce recueil de nouvelles de Frank Andriat, publié aux éditions Mijade (et dont les droits d’auteur sont versés à l’association Afghanistan libre, de Chékéba Hachemi), parce que les trésors qui vous chauffent l’âme et le cœur doivent être partagés…

L’auteur nous propose ici six nouvelles ; six voix de jeunes femmes, qui nous racontent leur vécu, leur exil, leur quotidien, et ça toujours avec pudeur et finesse. L’auteur, que nous tenons à saluer pour son intelligence et sa bienveillance, ne rentre jamais dans le convenu, le pathos ou le jugement. Il rend justice à des femmes meurtries qui ont, malgré cela, la sagesse de toujours vouloir croire, aimer, danser. Des artisanes de la Vie en lutte pacifique contre les escadrilles de la mort, que ces dernières soient soviétiques, extrémistes, américaines, européennes.

Un recueil en forme de cri d’amour pour un pays qui fut si grand, si noble, et que les hommes ont ravagé ; un message d’espoir et une prière secrète pour que cesse la barbarie et que planent, à nouveau, les cerf-volants dans le ciel bleu de l’Afghanistan.

« Croire au bonheur, c’est vivre et ça conjure la mort. » (p.38)

rose afghane franck andriat

Rose afghane
Frank Andriat
Mijade – Octobre 2012
7 €

 

La chanson pour Sonny – Ahmed Kalouaz

Un recueil de nouvelles sportives et haletantes !

Ils ont pour nom Alfred Nakache, Gino Bartali, Abebe Bikila, Helmuth Duckadam ou Sonny Liston. Leurs noms ont été acclamés durant les Jeux olympiques, le Tour de France ou sur les rings de boxe. Ce sont des héros des stades.
Certains d’entre eux sont aussi des héros tout court, qui se sont battus pour la liberté ou les droits civiques. C’est ce que nous racontent ces neuf nouvelles, dans lesquelles des adolescents d’aujourd’hui découvrent les deux faces glorieuses de la médaille, la sportive et l’humaine.

Ahmed Kalouaz est de ces auteurs toujours engagés, plume au poing. C’est parti pour un round !

La chanson pour Sonny
Ahmed Kalouaz
Editions du Rouergue, coll. Doado – Avril 2015
8,70 €La chanson pour Sonny - Ahmed Kalouaz