Lady Helen, Le Club des mauvais jours. Tome 1 – Alison Goodman

Avril 1812, Londres en période pré-victorienne, sous la Régence.

Lady Helen est une jeune femme vive et perspicace, issue d’une grande famille de la noblesse londonienne. Nous la découvrons peu de temps avant son entrée dans la cour et sa présentation à Sa Majesté la reine régente. Ce passage lui permettra  d’aller de bals en bals et espérer un mariage avantageux. Mais Lady Helen n’est pas tout à fait comme les autres demoiselles de son âge. Se marier n’est que le cadet de ses soucis, et elle s’interroge beaucoup sur ses parents, sur l’opprobre que la société a jeté sur sa mère – à qui on lui interdit de ressembler ! Beaucoup d’interrogations lui brûlent les lèvres, mais elle n’a personne à qui les poser. Elle sait bien que sa tante lui répondrait qu’il est inapproprié pour une jeune fille de poser des questions… Et si la majorité du temps, elle arrive à se contenir, il lui arrive que son naturel revienne au galop, notamment lorsque sa servante lui apprend qu’une des bonnes de la maison a disparu et que son oncle ne semble rien faire pour la retrouver. Lady Helen ne peut pas s’empêcher de mener l’enquête, secondée de sa servante Derby. Sa courte investigation l’entraînera sur de lugubres chemins… Et c’est sans compter sur l’arrivée de Lord Carlston, un homme mystérieux et glacial, à la réputation sulfureuse… Cet homme, appartenant au club des mauvais jours, va ouvrir les yeux de Lady Helen sur une horrible vérité : des incubes et succubes ont envahi notre monde, et vivent parmi les Hommes. Dissimulés dans toutes les classes sociales, ils se nourrissent de l’énergie vitale de leur victime. Lady Helen est l’une des seules humaines à pouvoir lutter contre ces démons. Ses pouvoirs sont immenses… Mais si elle rentre dans ce combat, elle devra faire une croix sur la vie, certes parfois frustrante, mais facile, insouciante et faite de privilèges qui lui était offerte, et embrasser une vie que l’on considère comme licencieuse pour une femme, et où la souffrance est omniprésente.

Voici le premier tome d’une trilogie qui s’annonce palpitante ! Alison Goodman signe ici un roman copieux où l’on se sent bien, où l’on a envie de découvrir la société londonienne pré-victorienne, mais aussi l’univers fantastique qui nous a été concocté ! Et puis le comportement finalement très féministe de l’héroïne dans ce milieu si misogyne n’est pas fait pour nous déplaire !… Avis à tous les amateurs de fantastique dans un cadre tout à fait original : à déguster très rapidement !

lady-helen-le-club-des-mauvais-jours-alison-goodman

Lady Helen, Le Club des mauvais jours
Alison Goodman
Gallimard jeunesse – Août 2016
19,50 €
9782070663477

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s