Critique du club des lecteurs : Himalaya, l’enfance d’un chef. Evelyne Brisou-Pellen.

Depuis le début du cinéma, beaucoup de livres ont fait l’objet d’adaptations filmiques ; comme Autant on emporte le vent (en 1939), ou plus récemment Harry Potter – en 2001 pour le premier film -, ou encore Deadpool cette année 2016. Cependant, il existe d’autres types d’adaptations, comme celle passant du livre aux beaux-arts, ou à d’autres genres littéraires ; à savoir la poésie ou encore la bande dessinée.
Nos jeunes critiques littéraires se sont, eux, intéressés à deux types d’adaptations : celle passant du roman au film, avec l’œuvre d’Evelyne Brisou-Pellen Himalaya, l’enfance d’un chef, et une autre, passant du roman à la bande dessinée, avec l’œuvre originale de Jules Verne ; Les Enfants du Capitaine Grant.

Voici la critique d’Himalaya, l’enfance d’un chef, réalisée par Noé :

« Au cours de ce roman d’Evelyne Brisou-Pellen, nous découvrons un enfant népalais – Tséring – dont le père, Lhapka, chef du village et de la caravane, est mort lors d’une expédition pour aller chercher du sel. Son grand-père Tinlé lui dit que c’est Karma, un homme ambitieux et éternel opposé de Lhapka qui l’aurait tué. Cela étant, comment être sûr de la parole de Tinlé qui ne rêve que d’une chose ; redevenir chef de la caravane. Tséring est voué à devenir chef, mais il va devoir tout apprendre.  Mais de qui ? et en qui avoir confiance ; Tinlé ou Karma ?

J’ai aimé le personnage de Tséring, son investissement dans cette mission de devenir chef et son envie d’honorer son père via son héritage. Karma est également un rôle important, notamment dans la formation de Tséring. C’est un personnage fort qui, finalement, est une figure paternelle pour Tséring. Il chercher uniquement à le protéger et le guider pour faire de lui un chef digne de ce nom. Par contre, le personnage de Tinlé m’a déplu. parfois dictateur et manipulateur, je l’ai trouvé trop orgueilleux.

Himalaya est un très bon roman d’initiation et il m’a beaucoup plu. Cette relation entre les montagnes, les dieux et les Hommes – les personnages ne se fiant qu’aux dieux et se méfiant des démons – ; ce mystique m’a beaucoup touché. Pour eux, la Terre est une mère, et connaître tous les noms des montagnes signifie devenir un dieu. Ne devrions-nous pas nous en inspirer ?… »

Himalaya - Brisou Pellen

Himalaya, l’enfance d’un chef
Evelyne Brisou-Pellen
Pocket jeunesse – 1999 (dernière édition)
5,95 €

Capture d’écran 2016-06-14 à 23.43.16

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s