La Belle et le fuseau, Neil Gaiman et Chris Riddell.

L’histoire de deux femmes de légendes devenant maîtresses de leur vie, voilà ce que nous proposent de lire Neil Gaiman et Chris Riddell dans leur ouvrage La Belle et le fuseau. Une réécriture qui dépoussière les contes classiques et balaie les stéréotypes sur les princesses et donc, par extension, sur les femmes où une sorte de Blanche-Neige rencontre une presque Belle au bois dormant.

Une reine, dont les cheveux sont plus noirs que l’ébène, les lèvres aussi rouges que le sang, et la peau, blanche comme neige doit bientôt se marier. L’idée ne la ravit pas ; après avoir dormi d’un sommeil magique pendant un an, voilà qu’elle devrait épouser un homme qu’elle ne connaît quasiment pas… A ses yeux, ce mariage représente la mort de sa propre volonté et de sa vie telle qu’elle aimerait la mener. Mais un événement va venir interrompre sa réflexion. Trois de ses amis nains viennent la prévenir que de l’autre côté des montagnes infranchissables, un mal se répand de plus en plus vite. Un sommeil magique et éternel est en train de toucher tout le monde, et rien n’indique que le maléfice s’arrêtera aux frontières naturelles, épargnant ainsi le royaume de la reine. Une seule solution pour que tout cela prenne fin ; aller réveiller d’un baiser la princesse ensorcelée qui dort depuis quasiment cent ans dans son château, gardée par une armée de ronces. La reine, dans une sorte de fuite en avant, décide de relever le défi. Parviendra-t-elle à sauver son royaume, mais aussi à se sauver elle-même ? A moins que la princesse endormie soit elle-même capable de faire ses propres choix…

Neil Gaiman et Chris Riddell ont cherché à conjurer le sort de toutes ces pauvres Ophélie de contes de fées ; ces bien passives princesses qui, sans leurs princes, ne sont rien ni personne. Une revanche bien sentie qui invite le lecteur à reconsidérer les rôles des princesses (et notamment de Blanche-Neige et de la Belle au bois dormant) dont les contes sont pourtant éponymes. En effet, pourquoi ne sont-elles pas héroïnes et moteurs de leur propre histoire ?… Un album faisant naître une réflexion sur le rôle des femmes dans nos sociétés occidentales, et tout ça, avec le talent que l’on connaît de Gaiman et Riddell… On en redemande !

La belle et le fuseau Neil Gaiman Chris Riddell

La belle et le fuseau
Neil Gaiman et Chris Riddell
Albin Michel – Octobre 2015
19 €

La-belle-et-le-fuseau-1 La-belle-et-le-fuseau-3 La-belle-et-le-fuseau-4

La belle et le fuseau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s