Régis Lejonc chez Tire-Lire, 14 janvier 2015

C’est avec bonheur et honneur que Tire-Lire a accueilli le talentueux et généreux Régis Lejonc dans le cadre du Festival du livre de Jeunesse Midi-Pyrénées. Petit résumé de ce qu’il nous a confié.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Autodidacte et touche-à-tout, la première volonté de Régis Lejonc était de faire de la bande dessinée avant de se lancer dans la peinture. Sa carrière a commencé avec des expositions régulières de ses œuvres entre 20 et 27 ans.

Tour de manège - Régis Lejonc;Olivier Douzou

Son premier intérêt pour l’illustration de jeunesse est né d’une rencontre avec Olivier Douzou et son formidable ouvrage : Jojo la Mâche. Aussi, le premier album de Régis Lejonc, Tour de Manège, a été publié aux éditions du Rouergue en 1991 avec un texte d’Olivier Douzou. Petite anecdote, Régis Lejonc avait lui-même rédigé l’histoire de ce livre, mais il dit lui-même que le ton était trop « nunuche » et qu’heureusement Olivier Douzou l’a brillamment réécrite.

Régis Lejonc aime la littérature de jeunesse parce qu’elle parle à tout le monde ; elle propose différents niveaux de lectures selon l’âge et la maturité de son lecteur, et c’est dans cette complexité maquillée de simplicité que réside tout son intérêt.

Régis Lejonc est à la fois auteur de textes et de dessins, mais ces travaux sont dissociés : l’écriture répond à une nécessité de l’urgence, de la spontanéité, alors que l’illustration est pour lui un travail de plus longue haleine.

Les deux géants

Il a porté les 2 casquettes d’auteur et d’illustrateur une seule fois, pour Les Deux géants paru au Rouergue en 2001, mais n’a pas véritablement apprécié cette expérience, car il lui a fallu apporter un nouveau regard sur une histoire qu’il avait lui-même inventée.

Il éprouve un plaisir plus grand en étant auteur et en découvrant les illustrations des autres sur ses textes, qu’en étant lui-même illustrateur. Or, les livres illustrés par Régis Lejonc sont bien plus nombreux que les livres écrits par lui, ce qui correspond au paradoxe du personnage !

Régis Lejonc joue sur les rythmes. Il explique que l’illustration est IMG_1835complémentaire au texte, et que l’illustrateur – comme second auteur – doit s’imprégner de ce dernier pour ensuite pouvoir raconter l’histoire avec son propre vocabulaire (celui des couleurs, des traits, de pleins et déliés,…).

Dans l’Arbre de Paix au Père Castor, dans un très grand format, il propose de véritables tableaux qui chacun a un sens propre et entier, sans lecture du texte.

Ses techniques d’illustration sont aussi variées que ses albums. Ces différents choix sont volontaires, ils se définissent presque instinctivement lors des premières lectures des textes. Si aucune image ne lui vient à la lecture d’un texte ou si ces images n’ont rien d’excitants, Régis Lejonc refuse le projet.

IMG_1834 Chez Didier Jeunesse, une collection l’a particulièrement inspiré, celle des « Contes du temps d’avant Perrault ». Dans Le petit chaperon rouge ou La petite fille aux habits de fer blanc, Régis Lejonc a formidablement représenté Le Petit chaperon rouge, ce n’est pas la petite fille que l’on croise habituellement dans le conte, c’est ici déjà une jeune fille qui donne un tout autre écho au texte réécrit par Jean-Jacques Fdida. L’illustrateur s’est aussi prêté à l’exercice singulier présenté par cette collection qui est en petit format, 13 x 19 cm, en proposant des illustrations très fines et détaillées.

Le format de prédilection de Régis Lejonc est le A4, car après avoir travaillé ses illustrations au pastel sec (pour ses couleurs pures et franches), il les scanne et les termine à l’ordinateur. Il joue avec les matières et les couleurs, l’informatique offrant une grande souplesse, IMG_1833notamment en matière de tests et de correction d’images. Il intègre également des éléments de photographie dans ses illustrations, que le lecteur néophyte jurerait peints ! Dans son Hansel et Gretel, collection Les albums merveilleux chez Gautier-Languereau, on s’amusera à retrouver des détails qu’il aurait pu piocher et intégrer aux images… Sa technique de palette de matières numériques lui permet de tester, dans cette illustration par exemple, la matière pour le sol jusqu’à choisir celle qui s’adaptera parfaitement à l’image.

Les illustrations de Régis Lejonc sont d’une densité remarquable, chaque matière est travaillée en profondeur, un peu à la manière de la peinture flamande classique.

Entre les deux éditions de La Mer et Lui, 9 ans se sont écoulés. Régis Lejonc a évolué dans son illustration et dans son esthétique. Aussi a-t-il souhaité faire référence à un nombre encore plus important de peintres. Retravailler ce même album qui leur tient à cœur, à Henri Meunier (texte) et lui, a été très enrichissant, notamment en proposant un format totalement différent de la première version qui donne une résonance cinématographique à l’ouvrage.

La mer et lui - Régis Lejonc;Henri Meunier

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La mer et lui

Une nouvelle édition enrichie de Quelles couleurs est ressortie fin 2014, en parallèle de la version numérique de l’ouvrage. Est-ce antinomique ? En France, le livre numérique n’est, à ce jour, pas très développé contrairement à l’essor des ouvrages numériques francophones au Québec. Pour Régis Lejonc, « la tablette est un objet de consommation, alors que le livre reste ». Il garde un attachement affectif au livre. La nouvelle version de Quelles couleurs propose nouvelles 16 illustrations dans cet imagier totalement libre qu’il a imaginé à force d’entendre la question très classique posée par les enfants lors de rencontres scolaires : « quelle est votre couleur préférée ? ».

Régis Lejonc - Quelles couleurs !.

La bibliographie de Régis Lejonc IMG_1836est foisonnante, il a travaillé avec de nombreux auteurs, illustrateurs, éditeurs… et est toujours curieux de nouvelles aventures !

Petit clin d’oeil ici à la Princesse du Lac des Cygnes chez Gautier-Languereau.

Le projet en cours est un Peter Pan chez Gautier-Languereau toujours…

Merci Régis Lejonc pour cette très belle rencontre.

Merci au Festival du Livre Jeunesse Midi-Pyrénées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dernières nouveautés du début 2015 de Régis Lejonc :

Jean-Jacques Fdida et Régis Lejonc - Ianos et le dragon d'étoiles - Un conte tsigane.

Ianos et le dragon d’étoiles

Jean-Jacques Fdida et Régis Lejonc

Didier jeunesse – Janvier 2015

14,20 €

(nouvelle version du Dragon d’étoiles)

 

 

Ghislaine Roman et Régis Lejonc - La poupée de Ting-Ting.

La poupée de Ting-Ting

Ghislaine Roman et Régis Lejonc

Seuil jeunesse – Janvier 2015

15 €

 

Régis Lejonc - La promesse de l'ogre.La promesse de l’ogre

Rascal et Régis Lejonc

Pastel – Janvier 2015

13,70 €

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-01-21 à 11.22.00

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s