Le passage du diable – Anne Fine

Angleterre, vers la fin du XIXe siècle. Depuis son plus jeune âge, la mère de Daniel Cunningham le tient enfermé, alité sous prétexte d’une maladie grave. La vie s’écoule lentement, entre des lectures et des jeux autour d’une magnifique maison de poupées, reproduction du manoir dans lequel la mère a passé son enfance. Un jour, les voisins montent une action, et Daniel est récupéré par un médecin : il n’est pas malade, et s’épanouit même en compagnie des filles du docteur, au sein d’une famille aimante qui l’accueille sans restrictions.
Daniel oublierait presque sa mère, internée dans un hôpital psychiatrique, jusqu’au jour de sa première visite. Quasiment sous ses yeux, sa mère se suicide. Extrêmement marqué, Daniel ne veut plus rien savoir de sa famille. Le médecin mène malgré tout l’enquête et découvre un oncle au jeune garçon, un ancien capitaine de la marine marchande. Pas vraiment convaincu, Daniel s’apprête à aller passer quelque temps chez ce parent, exactement au manoir de la maison de poupées…

Anne Fine offre encore une remarquable roman sur fonds de secret de famille. La maison étrange et effrayante est un personnage à part entière. On la découvre miniature, parfaite réplique de celle où la mère du héros a passé son enfance. Ambiance ambiguë qui tient le lecteur en haleine jusqu’au bout…

Le passage du diable
Anne Fine
Ecole des loisirs – Février 2014
17,50 €

Capture d’écran 2014-03-02 à 22.43.13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s