Good bye Berlin !

Goodbye Berlin est un roman surprenant dans lequel on n’est pas sûr de bien rentrer, mais qui très vite vous prend pour ne pas vous lâcher. Il est rédigé tel un road-movie qui retrace l’épopée rocambolesque de deux ados un peu losers : Maik Klingenberg et Andrej Tschichatschow (surnommé Tschick).

Maik, 14 ans, est un adolescent du genre « invisible », qui vit en solitaire dans une belle villa bourgeoise de Berlin en pleine déliquescence, entre un père très occupé par sa secrétaire, et une mère alcoolique qui enchaîne les cures de désintoxication.
Tschick vient d’arriver dans sa classe. Il est immigré russe, pas bavard et un peu alcoolique.
Maik et Tschick sont opposés en tout et ont pourtant deux points communs : ils ne sont pas invités à la fête que donne la belle Tatiana, dont Maik est amoureux, et sont livrés à eux-mêmes pour ces longues vacances qui commencent. Tschick débarque alors chez Maik dans une vieille Lada « empruntée » et l’entraîne dans une épopée en direction de la Valachie, où vit le grand-père de Tschick.
Voilà donc les deux garçons partis en vadrouille, dans une voiture pleine de boîtes de conserve (sans ouvre-boîte) et d’objets inutiles, se dirigeant vers l’est au jugé. Les deux compagnons vont vivre une succession d’aventures et de rencontres plus étonnantes les unes que les autres : personnages atypiques, courses poursuites et tonneaux en montagne, hôpital, police, un ancien nazi, une fille des décharges déjantée…

Cet excellent roman, à l’écriture énergique et l’humour grinçant, est plein de faux rythmes volontaires. Les actions détonantes se succèdent mais elles restent toujours secondaires. La lecture procure un sentiment de jubilation et de bien être à travers des situations pourtant bien inconfortables. L’amitié et les rencontres que vont faire Maik et Tschick sont l’essence même du roman. Toutes leurs épreuves ne sont là que pour renforcer l’amitié naissante des deux ados plus déjantés l’un que l’autre.

Une petite bombe tonique pour un beau moment de lecture estivale !

Good Bye Berlin

Wolfgang Herrndorf

Editions Thierry Magnier, mai 2012

Publicités

Une réponse à “Good bye Berlin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s